Sisal : un revêtement naturel pour vos sols

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais le sisal, cette fibre naturelle ultra résistante, a de sérieux atouts pour devenir le revêtement de sol chouchou de votre intérieur. Présentations.

Sisal : un revêtement naturel pour vos sols
© UBONWAN UTACHKUL - 123RF

On savait que l'agave, cette plante qui nous vient surtout du Mexique, pouvait nous donner un délicieux sirop, mais une de ses espèces, l'agave sisalana, permet également d'obtenir une fibre naturelle extraite de ses feuilles, d'une très grande résistance : le sisal. D'abord utilisé pour différents cordages comme les ficelles mais aussi pour des tissus plutôt rudimentaires, le sisal a su peu à peu s'imposer comme revêtement de sol naturel dans nos intérieurs, à l'instar du jonc de mer, grâce à de belles propriétés et un look à la fois chic et chaleureux.

Les avantages d'un sol en sisal

On comprend l'engouement quand on sait qu'un revêtement naturel comme le sisal offrira une belle isolation thermique mais aussi phonique grâce à une sous-couche en latex, en jute ou encore en feutre. Et ce n'est pas tout : cette fibre multicartes permettra également de réguler naturellement l'hygrométrie de votre habitation. Ainsi, lorsque la pièce dans laquelle il se trouve présente un taux d'humidité important, le sisal absorbe cette humidité et la rejette quand le taux n'est pas suffisamment important. Malin !
Un sol en sisal sera de plus antibactérien, antistatique et n'émettra aucune particule, aucun COV (composés organiques volatils) grâce à ses fibres 100% végétales. Vérifiez tout de même sa classe d'émission A+ sur son étiquette pour être assuré qu'aucun produit nocif n'a été ajouté. Car le sisal se prête par exemple particulièrement bien à la teinture grâce à son impressionnante capacité d'absorption, et on trouve désormais de nombreuses variantes qui s'adapteront forcément à votre style déco.
Vous pourrez également choisir un revêtement en sisal avec un chauffage au sol, à condition qu'il ne soit pas trop épais.

Les inconvénients d'un sol en sisal

Vous vous en doutez, personne n'est parfait, et le sisal présente lui aussi quelques inconvénients. Côté entretien, tout d'abord, cette fibre végétale ne nous facilite pas la tâche puisque les taches, justement, elle les craint ! On évitera ainsi de poser un sol en sisal dans une salle à manger, une entrée ou encore une chambre d'enfants pour le préserver au maximum. Gardez en tête qu'il faudra toujours agir rapidement en cas de salissure ou d'éclaboussure, avec un détachant à sec comme la terre de Sommières ou un shampoing sec pour sol. Il sera par ailleurs recommandé de procéder à un nettoyage à sec une à deux fois par an pour entretenir votre sol en sisal.
Autre chose que votre revêtement naturel ne supportera pas : l'eau, et tout autre liquide d'ailleurs. On s'abstiendra donc de le choisir pour une pièce humide comme la salle de bains, et s'il est accidentellement mouillé, séchez-le rapidement à l'aide d'un sèche-cheveux. Si vous le souhaitez, vous pourrez imperméabiliser votre moquette en sisal pour éviter tout stress quotidien, et avec un produit écologique pour ne pas perdre les bénéfices d'un revêtement de sol naturel et sain.

Quel sol en sisal choisir ?

Comme la fibre de sisal peut être tissée de plusieurs façons, vous aurez le choix d'une part entre un tissage léger, moyen ou lourd, et d'autre part, entre un tissage simple, double, tressé, tweed et en chevrons. Sachez que plus le sisal sera plat et lisse, plus il sera résistant, car il aura moins tendance à s'effilocher et à s'accrocher qu'avec un tissage bouclé. Un tissage plus serré permettra au sisal de moins garder la poussière et de vous éviter de passer très souvent l'aspirateur. A prendre en compte notamment si vous êtes particulièrement sensible ou allergique.

Comment poser un sol en sisal ?

Comme pour tout revêtement végétal assez rigide, la pose d'un sol en sisal peut s'avérer compliquée, nous vous recommandons donc de la faire effectuer par un professionnel ou tout du moins de prendre en amont un cours de bricolage spécialement adapté.
Pour les plus bricoleurs d'entre vous, sachez qu'il s'agira d'une pose collée, qui ressemble à celle de la moquette, avec cependant une étape de marouflage en fin de pose pour bien mettre le sisal à plat, notamment au niveau des jonctions entre deux morceaux.