Moquette : bien la choisir et la poser

Longtemps boudée dans l'univers de la déco intérieure, la moquette fait grand retour pour le plus grand bonheur de nos pieds ! Confortable, chaleureuse, facile à poser et peu coûteuse, elle n'est plus réservée à l'espace nuit et habille désormais le salon ou encore l'escalier.

Moquette : bien la choisir et la poser
© 123RF/Belchonock

Souvent utilisée comme revêtement de sol dans la chambre des petits mais aussi des grands, la moquette a connu une dégringolade pendant plusieurs années. Qualifiée de nid à acariens, d'attrape-poussière et jugée difficile d'entretien, elle a vite été remplacée par du parquet flottant, des dalles PVC et des tapis. Aujourd'hui pourtant, la moquette fait son grand come-back et s'invite dans toutes les pièces de la maison.

Bien choisir sa moquette en fonction de l'usage

Pour être sûr de faire le bon choix de moquette, il est primordial de déterminer son usage et la fréquence des passages. On ne sélectionne pas forcément le même modèle pour une chambre, un couloir ou encore un séjour. Plus le trafic dans une pièce est important, plus la moquette devra être robuste. Vérifiez donc parmi les caractéristiques d'usage si la moquette est destinée à un trafic modéré, normal ou intense. 

Comment se compose une moquette ?

La moquette est constituée de deux couches : les fibres et le dossier. Il existe plusieurs types de fibres comme la laine, les fibres végétales (sisal, jonc de mer), les fibres synthétiques (polypropylène et polyamide). Le dossier est l'envers de la moquette. Il assure la résistance et définit le type de pose de la moquette. Il peut être en mousse de latex, en feutre ou en double dossier tissé. À noter que plus la structure est épaisse, plus la moquette est de qualité.

L'épaisseur de la moquette

Outre la qualité et la solidité de la moquette, l'épaisseur garantit également une bonne isolation thermique et phonique. Plus il est épais, plus le revêtement au sol absorbe les sons et protège du froid. Il est donc particulièrement recommandé d'opter pour une moquette épaisse dans les chambres des enfants – surtout si elles sont à l'étage – pour atténuer le bruit de leurs jouets et de leurs pas. 

L'aspect de la moquette en fonction de la pièce

Si l'aspect visuel est essentiel, l'aspect tactile d'une moquette est souvent décisif dans le choix. On n'optera pas pour le même type de moquette dans une suite parentale, un séjour ou un escalier. 

Dans une chambre ou un salon, on privilégie un aspect velours. Moelleuse et confortable, cette moquette présente des boucles rasées offrant ainsi un revêtement lisse et uniforme.

Egalement très tendances, les modèles de moquettes à poils longs, shaggy ou torsadés, apportent une sensation cocooning sous les pieds. Ils sont en revanche plus fragiles.

Dans un escalier ou un couloir, lieux de passage, on mise sur une moquette bouclée. Elle garantit une grande résistance grâce à ses boucles ancrées dans son dossier. 

Autre solution, la version aiguilletée. C'est la plus fine des moquettes. Elle a l'avantage d'être la moins chère du marché et convient particulièrement aux endroits à fort trafic.

Moquette en dalle ou en rouleau ?

La moquette en dalle de 50 x 50 cm assure une pose rapide et facile. Certes plus onéreuses que la version au mètre, les dalles ont l'avantage de pouvoir être remplacées rapidement en cas d'usure ou de tache. Il est d'ailleurs conseillé de garder quelques dalles en plus après la pose. Seul inconvénient, les joints entre chaque dalle étant nombreux, ils favorisent l'infiltration en cas de chute de liquide.

La moquette en rouleau ou au mètre est plus contraignante à poser et à transporter. Elle est également plus compliquée à changer car d'un seul tenant. Son gros point fort réside dans son isolation thermique. La moquette en rouleau est effet la plus recommandée pour préserver la chaleur d'une pièce. 

Poser de la moquette

Il existe différentes façons de poser de la moquette. Cela dépend principalement de la matière du dossier et du type de moquette (en rouleau ou en dalles).

Ainsi, pour une moquette au mètre, si le dossier est en mousse de latex ou en double dossier tissé, la pose est prévue pour être collée. S'il est en feutre, la moquette peut être posée sans colle – notamment dans des petites pièces à faible passage – ou sur bandes auto-agrippantes pour une meilleure isolation.

Concernant les pièces de plus de 30 m² sujettes au passage, il est fortement conseillé de coller la moquette et d'encoller pour cela le sol sur toute sa surface.

Les dalles de moquette se déclinent quant à elles en 3 types de pose : à coller, plombantes ou autocollantes.

Quel prix pour la moquette ?

En fonction de sa matière, de son aspect, de son épaisseur et de son type de pose, les enseignes de bricolage proposent des moquettes avec une large amplitude de prix au m² : 

  • La moins coûteuse est la moquette aiguilletée à 2 euros du m² en entrée de gamme. La version bouclée est également disponible à partir de 6 euros. Son prix peut en revanche atteindre 28 euros/m².
  • Les moquettes aspect velours sont les plus coûteuses, jusqu'à 54 euros du m².
  • Côté fibres végétales, comptez en moyenne 15 euros du m². 

Autres revêtements