Cuisine ouverte : sur le salon ou le séjour, bien l'aménager

La cuisine ouverte sur le salon reste une valeur sure ! Quel aménagement, quel plan pour ce type de pièce ? Faut-il opter pour un bar de cuisine ou un îlot ? Miser sur une verrière ? Dossier complet pour vous aider à aménager une cuisine ouverte, même petite.

Cuisine ouverte : sur le salon ou le séjour, bien l'aménager
© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Dans la cuisine ouverte (ou living kitchen), les cloisons sont abattues, intégralement ou partiellement. Cette pièce de vie devient donc ouverte sur le reste de l'habitat, le plus souvent le salon ou la salle à manger. C'est dans cet aspect que réside son atout face aux cuisines fermées. Comme le terme l'indique, la cuisine ouverte abolit les séparations avec le reste de la maison. La cuisine ouverte, donnant sur le séjour ou l'entrée, en plus d'être conviviale, est aussi un gage de luminosité retrouvée. L'absence de murs permet une diffusion de la lumière qui peut intégralement changer l'apparence de votre habitation. Parfois équipée d'un îlot central, la cuisine ouverte permet d'optimiser facilement l'espace. Parce qu'elle fait partie intégrante du reste de la maison, son aménagement doit être parfaitement pensé pour éviter les nuisances et en faire un atout déco. Besoin d'inspiration ? Voici les modèles et plans qui vous donneront des idées pour créer votre cuisine ouverte : 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la cuisine ouverte ?

Une cuisine où la préparation du repas et la poursuite d'une discussion ne serait plus un dilemme, c'est souvent une envie ! Pour autant faut-il vraiment renoncer à sa bonne vieille cuisine ? Cela dépend de votre manière d'utiliser la cuisine. 

Allez on se lance, la cuisine ouverte est faite pour vous si :

  • La préparation des repas est pour vous un moment de convivialité et d'échange. La cuisine ouverte a donc été pensée pour vous. L'absence de cloisons vous garantit de longues heures de débat épargnées par l'arrivée fulgurante de cette insupportable pensée parasite : "Mince, le rôti !". La promesse de la cuisine ouverte, c'est ça : tout à portée de main, tout à portée de vue.
  • Vous aimez le show à l'américaine. Pour vous, faire la cuisine n'est pas simplement destiné à assouvir vos besoins vitaux. Cuisiner est un art dans lequel vous excellez et vous tenez à rendre ce talent public. La cuisine ouverte vous garantit alors des "Oh !" et des "Ah !" à chaque tranche de saumon savamment dorée sur la plaque de cuisson de votre îlot central.
  • Parent poule, vous aimez garder un œil sur ce que font vos enfants et préférez aussi une dynamique familiale pendant le temps de la préparation des repas.

En revanche, oubliez la cuisine ouverte si :

  • Vous considérez que ce qui se passe en cuisine doit rester en cuisine. Pour vous, il s'agit d'un lieu sacré où tout se passe et rien ne sort. A part le repas, bien entendu !
  • Les odeurs de cuisson vous effraient. Les émanations de soupe aux légumes retenue par les rideaux du séjour : très peu pour vous !
  • Vous aimez l'effet de surprise. Vos recettes secrètes doivent le rester et l'idée de partager avec quiconque l'astuce de votre incontournable bouillabaisse vous provoque des sueurs froides.
  • La cuisine ouverte donne souvent sur le salon mais pas seulement. La percée qu'elle permet vers d'autres pièces pourrait en importuner certains.

Il faut également savoir qu'une cuisine ouverte, à l'américaine, impose un grand souci du rangement, de la propreté, une bonne gestion des odeurs avec une hotte aspirante efficace... Dans la mesure du possible, investissez dans de l'électroménager de qualité et qui, surtout, ne fait pas de bruit ! Il faut éviter à tout prix de transformer la pièce à vivre en cuisine ! Exit les étalages de casseroles, les paquets de nouilles ou le robot multifonctions visibles depuis le canapé. Ce sont les erreurs les plus souvent commises.

Même si la cuisine ouverte est à la mode, elle ne convient pas à toutes les configurations. Pour savoir si une ouverture partielle ou totale est envisageable, il vaut mieux demander conseil à un architecte. Ce professionnel va étudier la structure de la maison et détecter les murs porteurs, avant d'abattre quoi que ce soit. Et si le projet est réalisable, il vous reste encore à demander l'accord de la copropriété lorsque c'est nécessaire. À cette étape, veillez à ce que l'architecte soit au courant de vos besoins : installation d'un îlot central, d'un bar et d'électroménagers intégrés dans les placards.

Comment organiser le plan d'une cuisine ouverte ?

Il faut respecter le triangle fonctionnel autour duquel s'articule l'utilisation de la cuisine : préparation des aliments, cuisson, lavage. Prévoyez suffisamment de place pour un bon confort de travail et rangez de manière pratique. Le placard à vaisselle sera proche de l'espace lavage et les condiments, à côté de la zone de cuisson. Bref, il faut organiser la cuisine pour avoir sous la main ce que vous utilisez le plus souvent et ranger ce qui ne sert qu'épisodiquement. Évitez, par exemple, le robot multifonctions qui prend toute la place sur le plan de travail alors que vous ne râpez des carottes qu'une fois par mois !

Comment aménager une cuisine ouverte avec séparation ?

Vous souhaitez délimiter visuellement l'espace de la cuisine sans la cloisonner ? Le bar sera votre allié pour séparer la cuisine du séjour. Qu'il s'agisse d'un plan en L ou en I, ou simplement d'un bar que vous ajoutez, vous obtiendrez une transition douce entre les deux espaces tout en vous offrant un élément pratique. Le bar pourra servir de plan de travail supplémentaire ou même d'un espace repas convivial. Sachez qu'un îlot central peut aussi servir de séparation visuelle.

La cuisine entièrement ouverte ne vous convainc pas totalement ? Rien ne vous empêche d'opter pour un entre-deux avec une cuisine séparée mais qui reste ouverte ! La solution ? Une verrière qui cloisonne la pièce tout en laissant passer la lumière. Elle permettra d'atténuer les bruits émanant de la cuisine mais aussi de protéger la pièce à vivre des odeurs tout en garantissant au cuisinier un isolement moindre qu'avec une cloison. La verrière est également un véritable atout déco avec de nombreuses finitions disponibles pour répondre à votre style : en noir, en blanc, en bois... Elle pourra fermer la totalité de la cuisine avec une porte verrière également ou une porte coulissante, un côté simplement ou encore s'installer au-dessus d'un meuble de la cuisine. De quoi répondre à tous vos besoins !

Comment aménager une petite cuisine ouverte ?

Lorsque la cuisine est de petite taille, l'ouvrir sur la pièce à vivre pourra s'avérer très pratique ! La cuisine sera ainsi moins étriquée et plus agréable. En revanche, elle devra être d'autant plus organisée pour éviter qu'elle n'envahisse le reste de la pièce. Il faudra privilégier les meubles présentant de nombreux rangements (en utilisant la surface murale jusqu'au plafond par exemple), de préférence fermés. Il sera également préférable d'adopter un électroménager intégré à la cuisine pour gagner en espace et en fonctionnalité. Vous avez besoin d'un espace repas ? Adoptez alors un bar qui servira à la fois de séparation d'espace, de plan de travail et de table pour les repas. Laissez tomber l'îlot de cuisine qui demande un espace de circulation plus important.

Cuisine ouverte sur le salon : comment harmoniser ces deux espaces ?

Faites en sorte que la cuisine arrive à se faire oublier et qu'elle ne soit pas le point "focus" de la pièce à vivre. Utilisez un cloisonnement léger et mobile (panneau coulissant ou pliant, rideau, store, paroi japonaise) pour pouvoir moduler la visibilité de la cuisine et pensez aux couleurs et à la gestion de la lumière.

En cas de désordre, pensez aux multiples astuces de camouflage comme le plan bar derrière lequel on cache l'évier, les meubles sur plan fermant avec un rideau métallique, qui permettent d'un geste simple de dissimuler l'électroménager ou encore le placard petit déjeuner avec la bouilloire, le grille-pain et la machine à café.

Enfin, éviter les ruptures franches de revêtement permet d'assurer une unité visuelle entre l'espace cuisine et le reste de la pièce à vivre. Idéalement, les sols en céramique sont à réserver à l'espace susceptible de recevoir des projections d'eau ou de graisse : autour de l'évier et de la zone plaques/four. En cas de présence de parquet dans l'espace cuisine, il est préférable d'opter pour une finition peu salissante, de type vernis. Si vous choisissez du carrelage, faites en sorte qu'il se marie bien avec le revêtement du salon, tant par la couleur que par sa géométrie et sa texture. Un sol Epoxy (en résine), par exemple, a un rendu très contemporain et peut être installé aussi bien dans la pièce à vivre que dans la cuisine. Il est, en plus, très simple d'entretien.

Aménager sa cuisine