Ce qu'il faut savoir sur la chaux

Si on connaît tous son nom, on ne sait pas forcément à quoi la chaux peut servir. Après avoir été un temps délaissée, elle revient peu à peu sur le devant de la scène dans nos intérieurs. Zoom sur les multiples utilisations de la chaux, cette poudre minérale superstar.

Ce qu'il faut savoir sur la chaux
© Elodie Rothan

La chaux vous évoque un temps lointain et vous ne pensiez même pas qu'elle était encore utilisée ? Préparez-vous à être surprise car la chaux retrouve une certaine popularité grâce à ses nombreuses qualités, et ses utilisations ne manquent pas.

Comment est fabriquée la chaux ?

Pour mieux la connaître, penchons-nous tout d'abord sur sa fabrication. La chaux provient en fait de la cuisson de roches calcaires dans un four spécialement adapté, à une température située entre 900 et 1200°C. On obtient alors une chaux "vive" qui est ensuite "éteinte" avec de l'eau et qui va durcir au contact de l'air. 

Les différents types de chaux 

Selon les roches utilisées pour sa fabrication, on retrouvera deux types de chaux :

  • la chaux aérienne, appelée aussi chaux grasse, composée généralement à 90% de calcaire, avec une prise à l'air relativement lente, et qui reste perméable après séchage. On peut la trouver sous forme de poudre ou de pâte prête à l'emploi.
  • la chaux hydraulique, ou chaux maigre, composée d'environ 70% de calcaire et 30% d'argile, avec une prise plus rapide avec l'air mais aussi avec l'eau, et qui offre une meilleure résistance. Les différentes chaux hydrauliques sont d'ailleurs classées selon leur degré de résistance. Elles se présentent de plus toujours sous forme de poudre.

A quoi sert la chaux ? 

Même si ces deux types de chaux sont considérés comme des liants, vous choisirez l'un ou l'autre selon l'utilisation que vous souhaitez en faire. Vous préférerez ainsi la chaux aérienne plus blanche et transparente, en déco intérieure, pour réaliser un enduit, une patine, un badigeon ou encore du stuc et du tadelakt, avec de la chaux de Marrakech. La chaux hydraulique sera quant à elle utilisée pour les travaux de maçonnerie, sur les pierres anciennes notamment, ou pour sceller des dalles et effectuer un coulis de renforcement pour des murs. On la préférera aussi pour les enduits effectués sur du béton ou pour les enduits isolants, mélange de chaux et de chanvre par exemple. Dans tous les cas, la chaux ne manque pas de qualités : elle est dans la plupart des cas 100% naturelle et donc écologique, elle laissera vos murs respirer et offrira des qualités antibactériennes toujours bonnes à prendre. Vous apprécierez également la chaux pour sa bonne tenue dans le temps.

Et ce n'est pas tout ! On peut également utiliser la chaux vive, appelée parfois plus précisément chaux vive agricole, et qui n'aura donc pas été éteinte, dans le jardin, avec toutefois quelques précautions. Particulièrement agressive, elle modifiera en effet la structure des sols et n'est d'ailleurs pas autorisée dans le cadre d'une agriculture biologique. Réservez donc son utilisation à des cas particuliers comme le chaulage de vos arbres fruitiers pour les protéger des parasites et autres champignons, et protégez-vous toujours lors de sa manipulation, avec des lunettes, des gants et des bottes.