Comment choisir son poêle à pétrole ?

Pratique, efficace, le poêle à pétrole est intéressant en tant que chauffage d'appoint. Oui mais quel modèle choisir en fonction de ses besoins et de son budget ? Puissance, autonomie, sécurité…On fait le point !

Comment choisir son poêle à pétrole ?
© Luca Rossatti - 123RF

Egalement appelé radiateur à pétrole, le poêle à pétrole fait partie de la catégorie des appareils de chauffage à combustion liquide. Comme son nom l'indique, son fonctionnement se fait à l'aide d'un combustible, le trole. A l'inverse du poêle à bois ou du poêle à granulés, le poêle à pétrole ne nécessite pas de conduit d'évacuation puisqu'il ne produit pas de fumée. Il est également plus économique qu'un radiateur électrique. Son atout ?  Mobile, pouvant être déplacé de pièce en pièce, il peut faire office de chauffage d'appoint ou de source de chaleur de mi-saison, lorsque le fonctionnement du système de chauffage principal n'est pas nécessaire. Avant d'opter pour un poêle à pétrole, il convient d'étudier plusieurs paramètres : prix, puissance, autonomie… Ces éléments vous permettront de définir clairement le type d'équipement dont vous avez besoin.

Le poêle à pétrole à mèche

Il existe deux sortes de poêles à pétrole à mèche. Les premiers, à "simple combustion", représentent l'entrée de gamme des poêles à pétrole. Ils sont plus odorants et nécessitent davantage d'entretien que leur homologue à double combustion. En outre, leur mèche doit être changé chaque année. Notons aussi qu'ils fonctionnent avec des piles. En revanche, financièrement, ils sont très accessibles (à partir de 99 euros).

Les seconds, dits "à double combustion" ou "poêle à laminaire" utilisent deux chambres de combustion pour un meilleur rendement que les appareils à simple combustion. Grâce à cette seconde chambre, le combustible est presque brûlé dans son intégralité, les émanations de CO2 et les odeurs sont réduites et la chaleur se fait plus intense, plus rapidement. Fonctionnant également avec des piles, les poêles à laminaire sont plus agréables, car il laissent la flamme apparente. Ils séduiront donc les adeptes des flambées authentiques. Plus onéreux que les modèles à simple combustion (à partir de 130 euros environ), les poêles à pétrole à double combustion se montrent en résumé plus efficaces et plus sûrs.

Le poêle à pétrole électronique

Le poêle à pétrole électronique est un poêle sans odeur qui ne demande que très peu d'entretien. Il conserve ses parois froides (idéal en cas d'enfants ou d'animaux dans la maison), sauf en façade avant, et présente toute une série d'options de confort : thermostat intégré permettant un réglage bien plus précis de la température, plages horaires programmables (avec timer), mode économique… Celui-ci dispose aussi d'un système de ventilation offrant une meilleure répartition de la chaleur. Branché sur secteur, le poêle à pétrole électronique est donc plus confortable et plus économique que ses homologues à mèche, mais il est aussi plus cher à l'achat. Prix : à partir de 200 euros.

Quels critères examiner pour choisir mon poêle à pétrole ?

En bref, les critères principaux à prendre en compte pour faire son choix :

La puissance du poêle

Premier aspect à considérer pour choisir son poêle à pétrole : la puissance de l'appareil. On détermine la puissance nécessaire selon la surface de la pièce à chauffer. On estime qu'une puissance de 100 W est nécessaire pour chauffer 1 m². Par exemple, pour une pièce de 35 m², vous aurez besoin d'un poêle à pétrole d'une puissance de 3,5 kW (35 × 100 = 3 500 W = 3,5 kW). Plus cette valeur est importante, plus le poêle est capable de réchauffer rapidement un intérieur.

L'autonomie du poêle

Autre aspect important à prendre en compte pour choisir son poêle à pétrole : l' autonomie. Celle-ci correspond à la durée de chauffe, en heures, du poêle à pétrole avec un remplissage complet du réservoir. Cette durée ne dépend pas seulement de la taille du réservoir mais aussi de la puissance de l'appareil (un modèle plus puissant consomme plus de combustible).

La sécurité

Le poêle à pétrole peut être dangereux si les normes les plus élémentaires de sécurité ne sont pas respectées lors de la fabrication de l'appareil. Préférez un modèle pourvu d'une option sécurité "antichoc" ou "anti-basculement". Grâce à elles, le poêle à pétrole s'arrête immédiatement en cas de choc ou de soulèvement du sol afin d'éviter tout risque d'incendie.

Enfin, attention aux poêles à pétrole à bas prix. Ceux-ci présentent des risques accrus de mauvaises odeurs et d'intoxication. Le bon réflexe : se tourner vers des modèles conformes à la norme NF, bien plus sûrs.

Chauffage et climatisation