Climatiseur mobile : fonctionnement, avantages et inconvénients

Avec des températures de plus en plus élevées, il est indispensable de trouver un peu de fraîcheur chez soi. Le climatiseur mobile est alors un moyen efficace pour refroidir une pièce. À condition de bien le choisir.

Climatiseur mobile : fonctionnement, avantages et inconvénients
© Duux

À ne pas confondre avec le rafraîchisseur d'air – certes totalement autonome – mais qui ne dispose pas de fonction climatisation et ne permet pas de faire baisser la température d'une grande surface, le climatiseur mobile offre de nombreux avantages et de multiples options.

Comment fonctionne un climatiseur mobile ?

Le climatiseur mobile est utilisé dans le but de rafraîchir un intérieur et de baisser la température. En version réversible, il propose également de réchauffer une pièce de quelques degrés l'hiver. Il ne remplacera évidemment pas votre chauffage mais il est idéal en chauffage d'appoint.

Le fonctionnement du climatiseur mobile s'apparente à celui du réfrigérateur. Il contient un fluide frigorigène qui récupère les calories présentes dans l'air et les condense ou les rejette à l'extérieur par un large tuyau.

Souvent monté sur roulettes, le climatiseur mobile peut être déplacé facilement d'une pièce à l'autre. S'il fonctionne en expulsant l'air via une gaine, il faudra le placer près d'une fenêtre pour une évacuation optimale.

Il diffère du climatiseur fixe ou de la pompe à chaleur car il ne nécessite aucun travaux d'installation. Son coût est également beaucoup moins élevé.

Comment choisir un climatiseur mobile ?

Tout dépend de votre budget et de l'usage que vous souhaitez faire de votre climatiseur mobile. Les prix varient de 120 à 1 200 euros en fonction de la surface à rafraîchir – de moins de 20 m² à plus de 60 m² – du système de climatisation (qui rejette les calories ou les condense), ainsi que des différentes options. Ainsi, on distingue le climatiseur mobile monobloc du climatiseur mobile split.

La version monobloc se présente en une seule unité. Elle évacue l'air chaud vers l'extérieur via une gaine que l'on glisse dans l'ouverture d'une fenêtre ou que l'on relie à une bouche d'aération installée dans le mur. Ce type de climatiseur mobile a l'avantage d'être peu encombrant, pratique à utiliser et parmi les moins onéreux du marché. Il est en revanche assez bruyant, avec un niveau sonore compris entre 50 et 70 dB. Il existe également des modèles monobloc à double tuyau. L'un aspire l'air extérieur et l'autre rejette l'air chaud. Ce système permet de renouveler l'air plus efficacement et consomme moins d'énergie.

Le climatiseur mobile split est quant à lui composé de deux unités reliées par des gaines. L'unité extérieure qui compresse et condense les calories, et l'unité intérieure qui contient l'évaporation et la console de commandes. Moitié moins sonore que la version monobloc, l'unité intérieure du climatiseur mobile split est également plus compact et moins lourde. L'unité extérieure est en revanche bruyante et peut créer des nuisances surtout dans une copropriété. Enfin, plus onéreux, la version split est aussi moins pratique à déplacer, les deux unités devant toujours être reliées entre elles.

Les différentes options du climatiseur mobile

Il existe de nombreuses options en fonction du modèle de climatiseur mobile que vous choisirez. Ainsi, le programmateur intégré permet de définir une température et des cycles de climatisation, de différer le départ. Certains sont également connectés à votre smartphone pour un pilotage à distance. Cette option est un véritable atout pour faire des économies sur sa facture d'électricité.

Le mode silence – appelé "Mode nuit", "Quiet" ou "Sleep" – réduit progressivement le niveau sonore de l'appareil pour passer sous la barre des 20 dB.

Autre option, idéale si votre intérieur est plutôt sec ou au contraire trop humide, la fonction humidification ou déshumidification de l'air ambiant offre un vrai confort dans la pièce. Il existe également des filtres optionnels afin de purifier l'air comme les filtres à charbon contre les mauvaises odeurs ou les filtres électrostatiques qui emprisonnent la poussière. La ionisation peut aussi être proposée dans le but de purifier l'air grâce à des ions négatifs.

Bon à savoir : Il est recommandé de ne pas dépasser 8 degrés d'écart entre la température extérieure et la température intérieure afin d'éviter tout choc thermique.