Sèche-serviettes : comment choisir son radiateur ?

Permettant de sécher des serviettes mais également de chauffer la pièce, le sèche-serviettes a progressivement complété voire même remplacé le radiateur dans la salle de bains. Electrique, à eau chaude, mixte ou encore soufflant, pas toujours évident de s'y retrouver parmi la large gamme de sèche-serviettes. On vous aide à y voir plus clair.

Sèche-serviettes : comment choisir son radiateur ?
© Sauter

Ces dernières années, les sèche-serviettes connaissent un véritable succès et équipent la majorité des salles d'eau. Il faut dire qu'il est agréable de s'envelopper dans une serviette chaude en sortant de la douche. Mais bien plus qu'un accessoire séchant le linge de toilette, le sèche-serviettes est également un système de chauffage pour la salle de bains. Voici les différentes modèles pour mieux trouver le vôtre.

Le sèche-serviettes électrique

Le modèle électrique est le plus courant des sèche-serviettes car il est le plus simple à installer. En effet, une prise électrique suffit à le raccorder. Il doit cependant être placé dans une zone de sécurité dans la pièce d'eau pour éviter tout accident domestique.

Allant de 500 à plus de 1 000 watts, il est recommandé de choisir la puissance de chauffe en fonction de la taille de la pièce. Pour une température de 21°C, comptez entre 100 et 125 watts par mètre carré chauffé.

Si les sèche-serviettes les plus répandus sont dotés de lames plates en rondes, il existe également des modèles à panneau rayonnant, équipé d'une plaque chauffante qui restitue la chaleur dans la pièce.

Attention toutefois, les sèche-serviettes électriques sont plutôt gourmands en énergie. Veillez donc à baisser ou programmer le thermostat quand vous sortez de la salle de bains.

Côté prix, comptez entre 150 et 1 000 euros pour les modèles les plus élaborés.

Le sèche-serviette à eau chaude

Qu'il soit raccordé à une chaudière individuelle ou collective, le sèche-serviettes hydraulique fait partie du chauffage central de votre logement. Plus compliqué à installer que les modèles électriques, il nécessite des travaux de plomberie. Sa chaleur est en revanche plus douce et moins asséchante.

De la même manière qu'un radiateur à eau, l'eau chaude du circuit du chauffage central remonte dans les montants et passe dans les lames du sèche-serviettes. L'eau retourne ensuite vers la chaudière alors que les tubes du sèche-serviettes conservent la chaleur et la restitue dans la pièce.

Petit inconvénient du sèche-serviette à eau chaude, il nécessite forcément la mise en route de la chaudière. Quand arrivent les beaux jours et que le chauffage central est éteint, si vous souhaitez malgré tout chauffer un peu votre salle de bains le matin, il est alors nécessaire de relancer tout le circuit.

Les tarifs d'un sèche-serviettes à eau chaude varient de 200 à 1 300 euros.

Le sèche-serviette mixte

Combinant à la fois électricité et eau chaude du chauffage central, le sèche-serviettes mixte peut ainsi fonctionner en toute saison, de manière indépendante, sans avoir à déclencher la chaudière. Il offre ainsi une grande souplesse d'utilisation. L'hiver, il est alimenté par l'eau du circuit du chauffage central de la même façon qu'un sèche-serviette à eau chaude. Hors période froide, quand la chaudière est éteinte, c'est le système de chauffage électrique qui prend le relais.

Le sèche-serviettes mixte assure donc un confort et une réduction de l'humidité dans la salle de bains toute l'année.

Pour vous équiper d'un sèche-serviettes mixte, il vous faudra débourser entre 300 et 1 500 euros.

Le sèche-serviette soufflant

Certains modèles de sèche-serviettes électriques ou mixtes sont dotés d'une fonction soufflerie. Très apprécié par les plus frileux, le sèche-serviette soufflant permet de booster la température de l'air très rapidement (de 3 à 4°C en seulement quelques minutes). Ce système offre un véritable confort de chauffe et diffuse la chaleur dans la salle de bains de manière homogène.

Ce type de sèche-serviette est généralement affiché à plus de 1 000 euros.

Un radiateur sèche-serviette pour les petits espaces

Si l'on retrouve souvent des modèles d' 1,50 à 2 m de hauteur, il est également possible de poser au mur de petits sèche-serviettes entre 50 cm et 1 m de hauteur. Idéal si vous souhaitez le placer sous une fenêtre par exemple. Autre solution, la version électrique sur pied qui ne nécessite aucun travaux. À noter toutefois que ce type de sèche-serviettes n'est pas assez puissant pour chauffer votre salle de bains. Il est alors conseillé de l'installer en complément d'un radiateur.

Les marques de sèche-serviettes

Parmi les différents constructeurs d'équipement chauffant, Atlantic et Sauter se démarquent par leur expertise dans ce domaine, leur innovation et leur design. Plusieurs modèles sont disponibles dans les grandes enseignes de bricolage comme Leroy Merlin, Castorama ou encore Brico Dépôt.

Chauffage et climatisation