Verrière cuisine : conseils pour séparer la cuisine du salon

Atout charme des nos intérieurs, la verrière de cuisine permet d'apporter de la lumière et d'élargir les perspectives de la pièce, en cloisonnant l'espace avec style. Et si l'on se lançait ?

Verrière cuisine : conseils pour séparer la cuisine du salon
© Elodie Rothan

A l'heure où la tendance est à l'ouverture des pièces façon loft, installer une verrière pour remplacer une cloison est une très bonne idée. Elle dissocie les pièces sans boucher la vue. Cette pièce de vie qu'est la cuisine devient alors mi-ouverte, mi-fermée. De plus, elle apporte une touche d'élégance et de modernité et transforme complètement l'architecture de la pièce.

Les avantages de la verrière de cuisine

Très tendances, les verrières d'intérieur constituent une solution efficace pour diviser l'espace tout en laissant passer la lumière, sans perdre la surface qu'induirait une cloison. Dans le cas d'une cuisine ouverte, elles ont également l'avantage d'offrir une certaine intimité au moment de la préparation des repas, en permettant à l'hôte/l'hôtesse de garder un œil sur la pièce à vivre. Et puis, avec elles, le séjour et la salle à manger sont préservés des odeurs et du bruit. Déclinées dans une large variété de styles, industrielles, nordiques ou rétro, elles ont l'art de rendre notre home sweet home à la fois plus fonctionnel et plus déco !

Les verrières de cuisine sur-mesure

Première possibilité si vous souhaitez vous équiper : la verrière sur-mesure. Réalisée par un artisan, elle peut être en acier, en aluminium, en bois, adopter un style contemporain, Art déco ou factory. Pour choisir le modèle parfait, il convient de s'interroger sur ses besoins en tenant compte de la configuration de la pièce : vous pourrez opter pour une verrière entièrement vitrée ou agrémentée d'une demi-cloison, pour un modèle à portes fixes, battantes, coulissantes ou en accordéon. La question du vitrage a aussi son importance : verres XS ou XXL, vitrage déstructuré, dépoli ou transparent, à isolation phonique renforcée… bien utile pour réduire la nuisance sonore entre la cuisine, lieu d'activités et de préparation des repas, et la pièce à vivre.

Dans le cas de l'aménagement d'une cuisine, la verrière sur muret, directement inspirée de l'atelier d'artiste, est la plus plébiscitée. Généralement posée sur un soubassement de 85 cm, elle permet de masquer l'espace à hauteur des meubles de cuisine et de dérober au regard ce qui se trouve au-dessus du plan de travail : ustensiles de cuisine, robot, vaisselle. Epure et discrétion à la clé.
Côté prix enfin, comptez de 500 euros à 750 euros le m2 pour une verrière sur-mesure en aluminium, entre 400 euros à 1000 euros le m2 pour un modèle en acier et entre 700 euros et 900 euros le m2 pour une verrière sur-mesure en bois

Les verrières de cuisine prêt-à-poser

S'il est préférable de faire appel à un professionnel pour la pose d'une verrière sur-mesure (maçonnerie dans le cas d'un soubassement en briques ou placoplâtre/ installation du cadre/ pose des vitres par un système de parclose…), les verrières en kit constituent une alternative facile à vivre et accessible (à partir de 400 euros environ pour une verrière de 4 vantaux). Proposées par de nombreuses enseignes de bricolage (Leroy Merlin, Castorama, Lapeyre…), ces solutions "prêt-à-poser", se distinguent par deux systèmes de fixation différents : la cloison sur vérins et la cloison sur rails. La première est la plus simple à installer grâce à un procédé qui fixe la cloison par pression, au sol et au plafond (un expédiant idéal pour les locataires !). Quant au système sur rail coulissant, il repose sur le même principe qu'une porte de dressing qui s'ouvre et se ferme de façon latérale, à l'aide d'une structure de fixation vissée au plafond : la verrière peut ainsi devenir porte et cloison modulable à la fois. Qu'on se le dise, la verrière se prête à toutes les envies déco et toutes les velléités d'aménagement… A vous de jouer !