Quelles sont les différences entre laine de roche et laine de verre ?

Laine de roche et laine de verre sont les isolants les plus utilisés dans la construction et la rénovation. Bien que très proches, elles présentent tout de même de petites différences. Comment reconnaître laine de roche et laine de verre ? Laquelle privilégier pour une isolation thermique ? Et pour une isolation phonique ? Petits conseils pour bien choisir.

Quelles sont les différences entre laine de roche et laine de verre ?
© 123RF/Roman023

La laine de verre et la laine de roche sont deux laines minérales offrant un important pouvoir thermique et acoustique. Elles sont toutes deux produites à partir d'une fusion de matériaux. Le verre et le sable pour la laine de verre, le basalte (issu de l'activité volcanique) et le calcaire pour la laine de roche. Commercialisées sous la forme de flocons, de panneaux ou de rouleaux, elles s'installent très facilement, aussi bien dans l'isolation des toitures, des murs, que pour celles des cloisons intérieures. Et elles ont l'avantage de ne pas être trop coûteuses.

Pour une bonne isolation phonique

La laine de verre présente une structure poreuse et élastique qui permet d'absorber les bruits. Elle est ainsi idéale pour réduire les nuisances sonores provenant de l'extérieur, mais aussi pour protéger phoniquement les pièces entre elles. Du côté de la laine de roche, les propriétés acoustiques sont quasiment les mêmes. Composée de cavités emprisonnant l'air et isolant ainsi du froid, elle est également très appropriée pour isoler des bruits environnants.

Pour une bonne isolation thermique

Là encore, les différences entre ces deux matériaux sont faibles. Plus dense que la laine de verre, la laine de roche offre un meilleur confort l'été en isolant de la chaleur. À noter qu'elle est la seule des deux laines minérales à pouvoir isoler les planchers et les sols. La laine de verre propose, quant à elle, une performance thermique légèrement supérieure. Elle peut ainsi être posée en faible épaisseur d'isolant. Idéale dans le cadre d'une isolation par l'intérieur.

L'isolation soufflée

Les laines de roche et de verre sont disponibles sous la forme de flocons afin d'être soufflées. Une utilisation particulièrement efficace pour isoler des combles perdus, souvent difficiles d'accès et ne permettant pas d'aménagement et d'isolation sous la forme de rouleaux ou de panneaux. Les flocons de laine sont propulsés, grâce à une machine, sur toute la surface des combles, sur une épaisseur d'environ 30 à 40 cm.

L'isolation projetée

Ce type d'isolation n'est pas compatible avec de la laine de verre ou de la laine de roche. Il s'agit ici de polyuréthane projeté. Sous forme de mousse, ce matériau isolant durcit après application. La mousse polyuréthane (PU) possède un des pouvoirs isolants les plus efficaces du marché. Grâce à un pistolet à pression pneumatique, la mousse semi-liquide est projetée contre la surface à isoler (mur, sol, toiture, comble). Au contact de l'air, elle va s'étendre et gonfler avant de se rigidifier.

Quels sont les prix de la laine de verre et de la laine de roche ?

La laine de verre demeure le matériau le moins cher du marché avec un prix variant entre 3 et 17 euros du mètre carré, contre un coût allant de 5 à 20 euros du mètre carré pour la laine de roche.

Gros travaux