Poser une crédence en carrelage : mode d'emploi facile

Grâce à sa large palette de coloris, matières, formes et motifs, la crédence en carrelage permet de très nombreuses possibilités. Encore faut-il savoir bien la poser... Petit guide pratique pour réaliser vous-même votre crédence en carrelage.

Poser une crédence en carrelage : mode d'emploi facile
© Volodymyr Vorona - 123RF

Avant de vous lancer, sachez que la pose de carrelage mural nécessite plusieurs étapes et requiert patience et précision. Il est donc important de garder à l'esprit qu'avant de coller la crédence, vous devrez préparer votre mur et procéder à un plan de pose. Diverses découpes sont également à prévoir. Pensez donc à vous équiper correctement avant de démarrer.

Le matériel dont vous aurez besoin

  • Vos carreaux (en quantité suffisante en fonction de la surface de votre crédence) Attention, prévoyez toujours 10% de carreaux supplémentaires, on ne sait jamais !
  • Du mortier-colle, réalisé avec de la poudre et de l'eau ou en pâte toute prête
  • Du mortier à joints, réalisé avec de la poudre et de l'eau ou en pâte toute prête
  • Des croisillons de carrelage, qui permettent d'obtenir un espace régulier entre chaque carreau et ainsi de délimiter l'épaisseur du joint
  • Un mètre, afin de mesurer les dimensions de la future crédence et les éventuelles découpes de carrelage
  • Un crayon, pour tracer des repères sur le mur et marquer l'envers des carreaux à découper
  • Un niveau à bulle, afin de vérifier que votre travail est parfaitement plan
  • Un coupe-carreau, outil indispensable pour tailler vos carreaux aux bonnes dimensions
  • Une grille abrasive, afin de poncer les bords des carreaux découpés
  • Une truelle, qui servira à déposer le mortier-colle ou l'enduit à joints
  • Une spatule crantée, pour étaler le mortier-colle au mur et sur le dos du carrelage
  • Une raclette en caoutchouc, afin d'étaler le mortier à joints entre les carreaux
  • Un marteau en caoutchouc, qui permettra de bien plaquer le carrelage dans le mortier-colle au moment de la pose
  • Une éponge et un chiffon, qui serviront à enlever le surplus de mortier à joints et de bien nettoyer le carrelage après la pose

Avant de commencer

Il est impératif de bien préparer le support qui accueillera la future crédence. Le mur ou l'ancien carrelage à recouvrir doit être lessivé, lisse, sec et plan.

Une fois votre mur prêt, dégagez bien le plan de travail et protégez-le avec une bâche pour éviter les projections et taches éventuelles de mortier-colle.

Si vous souhaitez représenter un motif en carrelage ou si vos carreaux sont différents (s'ils imitent des carreaux de ciment par exemple), procédez à un plan de pose à blanc sur votre plan de travail pour bien définir votre dessin au préalable.

Du matériel à portée de main

Ce n'est pas une fois lancé dans votre pose de carrelage que vous pourrez aller chercher tel ou tel outil. Il est donc conseillé de garder près de vous le mortier-colle, les croisillons, la truelle ou encore la machine à découper le carrelage.

Les étapes pour poser du carrelage

  1. Après avoir réalisé vos mesures, encollez le mur avec du mortier-colle. Pour cela, prenez une bonne quantité de mortier sur votre truelle et étalez-le régulièrement en formant des cercles. N'excédez pas 1 m². Vous réitérerez l'opération une fois les premiers carreaux posés. À l'aide de la spatule crantée, dessinez ensuite des sillons réguliers dans le mortier-colle, verticalement et horizontalement.
  2. Il est maintenant temps de passer à la pose. Commencez par placer vos premiers carreaux en bas, pour former une ligne. N'oubliez pas d'insérer entre chaque carreau les croisillons. Aidez-vous du niveau pour vous assurer que vos carreaux sont parfaitement droits et pensez à utiliser le maillet en caoutchouc pour bien caler vos carreaux.

À noter que pour un carrelage classique, les carreaux se fixent les uns au-dessus des autres. La pose sera en revanche décalée pour du carrelage métro ou du carrelage hexagonal.

  1. Une fois tous vos carreaux posés, vérifiez la régularité et la planéité à l'aide du niveau à bulle. Découpez ensuite les carreaux manquants à la bonne dimension et positionnez-les sur votre crédence. Pensez également à ôter les croisillons avant que le mortier-colle ne soit complètement sec.
  2. Une fois que le mortier-colle est totalement sec et que le carrelage est bien fixé, vous pouvez réaliser les joints. Pour cela, passez le mortier à joints à l'aide de la spatule en caoutchouc. N'hésitez pas à bien combler les sillons afin de garantir une étanchéité parfaite à votre crédence. Retirez ensuite le surplus avec un chiffon puis lissez l'ensemble avec une éponge.
  3. Laissez sécher les joints 24h avant d'appliquer un traitement "anti-voile de ciment ", très utile pour retirer les traces laissées par le mortier à joints.  À vous de jouer !

Matériaux et revêtements de cuisine