Qu'est ce qu'un plan de travail stratifié et comment le choisir ?

Grand favori de la cuisine, le plan de travail stratifié offre d'infinies possibilités côté déco. Facile à découper et à poser, il fait partie des revêtements les moins onéreux sur le marché. Attention tout de même à faire le bon choix lors de votre achat. Avantages, mais aussi inconvénients, on vous dit tout sur le plan de travail stratifié.

Qu'est ce qu'un plan de travail stratifié et comment le choisir ?
© sonjachnyj - 123RF

Constitué de plusieurs couches de papier kraft enduites de résine, le stratifié est recouvert d'une membrane de décor mélaminée et collée sur un panneau de particules. Chauffé à 140°, le plan de travail obtenu est particulièrement dur. Il est également hydrofuge et peut ainsi résister aux variations de températures et d'humidité.

Les avantages du plan de travail stratifié

Imitation bois, naturel ou teinté, clair ou foncé, au style exotique ou façon chêne traditionnel, le plan de travail en stratifié se décline dans une immense gamme de finitions. Aux aspects de pierre, marbre, granit ou encore béton ciré pour un look très industriel, ce revêtement a le principal avantage de s'adapter à tous les styles : de la cuisine contemporaine à la cuisine de charme, en passant par la cuisine rétro ou encore bord de mer...

Parmi ses autres nombreux atouts, le plan de travail stratifié a également la particularité d'être non poreux. Il supporte donc les produits ménagers et surtout il ne craint pas les taches. Un simple coup d'éponge suffit à le nettoyer quotidiennement.

Pouvant résister jusqu'à 180° pendant 20 minutes, il est toutefois conseillé d'utiliser des dessous de plat pour poser un plat sort du four.

Autre intérêt, sa pose. Facile à installer, il se décline en sections de 3 mètres de longueur, permettant ainsi de limiter les joints.

Enfin, son coût. Avec un excellent rapport qualité/prix – comptez en moyenne 70 euros du m² – le plan de travail en stratifié n'a rien a envié au bois massif, au granit ou encore à l'inox. D'autant plus qu'il ne nécessite pas de faire appel à un professionnel pour le fixer sur les éléments bas de la cuisine.

Les inconvénients du plan de travail stratifié

S'il le plan de travail stratifié est très solide et résistant à la chaleur, il présente tout de même quelques petits bémols. Sa surface mélaminée peut en effet être sujette aux rayures si l'on coupe un aliment à même le plan de travail. Penser à toujours utiliser une planche à découper.

Moins robuste que du bois naturel ou du granit, le plan de travail stratifié peut s'abimer en cas de choc. Dans ce cas, pas de panique ! Un simple coup de ponçage ou une résine spéciale de rebouchage permettra de le restaurer sans souci.

La pose du plan de travail stratifié

Il existe plusieurs dimensions disponibles dans le commerce :

  • 60, 63 ou encore 65 cm pour la profondeur
  • moins de 2 m, de 2 à 3 m et plus de 3 m pour la longueur
  • 16, 28, 38 ou 58 mm d'épaisseur

Concernant la pose, le plan de travail se place généralement à hauteur de ceinture, soit entre 85 et 95 cm du sol selon la taille des habitants de la maison.

Vous pouvez demander la découpe directement en magasin de bricolage ou le faire vous-même à l'aide d'une scie circulaire. Afin que la tranche du plan de travail soit masquée, il est conseillé de venir coller un chant adhésif. Il s'accorde en général avec le thème du décor choisi (bois clair, aspect pierre...)

Une fois les mesures prises et les découpes d'encastrement pour l'évier et la plaque de cuisson effectuées, il est temps de visser le plan de travail sur les attaches prévues sur les éléments bas. N'oubliez pas de poser les joints silicone entre deux sections (s'il y a un angle par exemple) ainsi que le long du mur sur lequel est apposé le plan de travail. Terminez en recouvrant la tranche avec le chant approprié. Le tour est joué !

Matériaux et revêtements de cuisine