Bien choisir ses rideaux

Voilages, rideaux occultants, à motifs... le choix ne manque pas pour habiller nos fenêtres. Outre l'aspect décoratif qu'ils apportent au salon, à la chambre ou à la cuisine, ils ont également une fonction bien précise qui diffère selon les pièces de la maison. Il est donc nécessaire de toujours garder à l'esprit d'adapter ses rideaux à l'espace. On vous dit tout pour bien les choisir !

Bien choisir ses rideaux
© Olga Yastremska - 123RF

Qu'ils servent à se cacher d'un vis-à-vis, à laisser passer la lumière, à garder la chaleur ou tout simplement à créer une ambiance, les rideaux sont des indispensables de la déco. Matières, dimensions, effets désirés, coloris, finitions... autant de facteurs à prendre en compte avant de les poser. Voici tout ce qu'il faut savoir avant de choisir les modèles qui viendront habiller vos fenêtres

Les différents types de rideaux

Les rideaux occultants permettent d'obtenir une obscurité totale. La lumière (du jour, de la lune ou d'un réverbère) ne pourra plus déranger votre sommeil. Il est donc en général conseillé d'en installer dans la chambre.

Les voilages jouent quand à eux la carte de la légèreté. Si vous n'avez pas besoin de vous cacher du voisinage, ils seront parfaits dans le salon ou encore dans la cuisine. De quoi laisser entrer le lumière tout en préservant un peu d'intimité !

Si vous constatez une perte de chaleur dans une entrée ou que les températures estivales sont trop étouffantes dans la chambre, optez pour des rideaux isolants. Avec leur doublure thermique en aluminium, ils isolent la pièce du froid et de la chaleur, ainsi que des nuisances sonores.

Enfin, les classiques rideaux en coton, unis ou à motifs, serviront simplement à habiller une pièce ou délimiter un espace. C'est le moment de vous faire plaisir et d'oser la couleur ou les imprimés.

Quelles dimensions pour les rideaux ?

On commence tout d'abord par prendre les  mesures de la fenêtre ou porte-fenêtre. Concernant la largeur, cela dépend de l'effet souhaité, avec plus ou moins d'ondulations. Quoiqu'il en soit, pensez toujours à installer une tringle qui dépasse de 20 à 30 cm de chaque côté et placez-la à 15 cm au-dessus du cadre de fenêtre.

Pour ce qui est de la longueur, vous êtes libres de choisir un tombé au ras du sol – sublime pour des rideaux en laine, en lin ou en velours – ou, au contraire, une paire de rideaux coupés juste sous l'ouvrant.

Matières et couleurs de rideaux

Les textiles légers et aériens comme le lin lavé ou la toile de coton sont à la fois très tendance et intemporels. Pour un esprit nature et campagne chic, on peut accrocher ces rideaux dans toutes les pièces de la maison.

Pour une ambiance cosy et raffinée, choisissez des rideaux en soie ou en velours. Avec leur tombé parfait, ils apportent de la hauteur à la pièce. Côté coloris, il vous faudra composer avec la couleur du sol, des murs et du mobilier. Gardez toujours à l'esprit que les teintes claires (les blancs, beiges et gris) agrandissent une pièce alors que les tons sombres (vert bouteille, bleu canard, marine) donnent un effet plus cocooning.

Les finitions des rideaux

Accrochés à la tringle, les rideaux sont dotés de différents systèmes d'attache :

  • les œillets : en métal, il permettent une ondulation régulière et un joli tombé. Ils sont les plus faciles à manœuvrer.
  • les crochets : fixés sur un rail, ils sont masqués par des fronces plus ou moins pincées. Pratiques mais plus vraiment dans la tendance actuelle.
  • les pattes et les nouettes : sous la forme de passants à enfiler ou de liens à nouer autour de la tringle, ils donnent de la légèreté aux rideaux. Ils sont cependant difficiles à faire coulisser.

Des rideaux, oui mais à quel prix ?

En fonction de leur matière et de leur taille, le prix varie. Comptez en moyenne 20 euros pour des rideaux en coton ou des voilages synthétiques de 140 x 250 cm. Plus coûteux, les rideaux en lin sont en général commercialisés à partir de 25 ou 30 euros. Pour les tentures en velours, il faudra débourser 40 euros. Certaines paires de rideaux – en soie par exemple – peuvent atteindre plus d'une centaine d'euros.