Puces : comment se débarrasser des puces de parquet ?

Vous avez remarqué de nouveaux petits habitants chez vous dont vous vous seriez bien passés ? Quand les puces de parquet, ni plus ni moins que celles de votre chien ou votre chat commencent à débarquer, il faut vite s'en débarrasser ! De la Javel à la térébenthine en passant par le vinaigre blanc, voici des traitements antipuces de parquet capables de les éliminer pour de bon.

Puces : comment se débarrasser des puces de parquet ?
© Schankz - stock.adobe.com

Si on les appelle communément puces de parquet, ces petits insectes particulièrement agiles que vous avez repérés chez vous sont bien en fait des puces de chien ou des puces de chat qui ont élu domicile sur votre animal de compagnie. Vous avez d'ailleurs sûrement dû remarquer qu'il se grattait particulièrement ces derniers temps.

Comment savoir si on a des puces de parquet chez soi ?

Si vous n'avez pas de chien ou de chat chez vous, vous n'avez alors vraiment pas eu de chance et une puce vous a choisi comme hôte et a ensuite trouvé suffisamment de chaleur et d'humidité chez vous pour se reproduire. Peut-être avez-vous même trouvé des traces de piqûre sur vous, car la puce, ce vampire version mini, a besoin de sang pour survivre. Dans tous les cas, il faut agir, et vite, pour éviter une infestation de puces qui peut rapidement devenir hors de contrôle.

Quel traitement contre les puces pour votre animal ?

Première étape indispensable pour éviter la propagation des puces de parquet chez vous : le traitement de votre chien ou de votre chat à l'aide d'un shampoing ou d'un collier antipuces qui délogeront efficacement ses colocataires. Demandez conseil à votre vétérinaire pour choisir le produit adéquat. 

Comment nettoyer la maison à fond ?

Il s'agira ensuite de nettoyer en profondeur votre maison pour ne laisser aucune chance aux puces de parquet. Puisqu'elles peuvent trouver refuge dans le moindre recoin, sur tous les textiles, entre les lames de parquet (d'où l'origine de leur nom !), sur les canapés et les fauteuils, il faudra être particulièrement rigoureux dans le ménage. Passez à la machine tous les tissus qui peuvent être lavés à 60°C : les rideaux, les housses de coussin, les plaids, mais aussi le panier du chien ou du chat. Passez l'aspirateur partout en insistant sur les petits trous et les interstices où les puces ont pu pondre des œufs et jetez immédiatement le sac de l'aspirateur.

Comment décontaminer un intérieur infesté de puces de parquet ?

Vous devrez ensuite désinfester votre intérieur pour vous assurer qu'aucune puce de parquet n'ait été oubliée. Pour cela, plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • puces de parquet et nettoyeur à vapeur : dans toutes les pièces de la maison, et notamment sur les tapis, la moquette et la literie, il est recommandé d'utiliser cet outil bien pratique.
  • puces de parquet et eau de Javel : s'il peut l'être, lavez votre plancher avec de l'eau de Javel pour éliminer les puces et prévenir leur apparition.
  • puces de parquet et vinaigre blanc : cependant, si votre sol est trop fragile ou que vous envisagez un nettoyage plus naturel, préférez le vinaigre blanc.
  • puces de parquet et fumigène antipuces : si l'infestation de puces de parquet est particulièrement importante, complétez avec un fumigène antipuces, également appelé fumigateur insecticide ou bombe auto-diffusante, que vous laisserez agir dans chaque pièce pendant le temps indiqué avant d'aérer. Vous pourrez renouveler l'opération au bout de 10 jours pour détruire les œufs qui auraient éventuellement éclos entre-temps. 
  • puces de parquet et térébenthine focalisez-vous également sur le parquet, où les puces aiment particulièrement se mettre à l'abri en passant par exemple de la térébenthine dessus et particulièrement dans les rainures. Assurez-vous cependant de vous protéger les mains avec des gants et d'aérer au maximum pendant ce traitement.

Si l'infestation de puces de parquet vous semble trop considérable, n'hésitez pas à contacter un professionnel de la désinsectisation
Vous êtes locataire et vous ne savez pas à qui incombent les frais de ces traitements antipuces ? Sachez que selon la loi du 6 juillet 1989, les produits utilisés sont à la charge du locataire, et la main d'œuvre à celle du propriétaire. L'intervention sur les parties communes est elle entièrement à la charge du propriétaire. Si vous n'êtes pas à l'origine de l'infestation, la prise en charge des frais pourra alors être totale. N'attendez pas pour contacter votre propriétaire ou le syndic de l'immeuble pour en savoir plus.