Le style Memphis : quand le design s'est affranchi des codes

Dans les années 1980, le mouvement Memphis, fondé par le designer Ettore Sottsass, a défrayé la chronique, scindant le monde du design en deux : les pour et les contre. Retour sur ce mouvement pop, ludique et sans limites.

Le style Memphis : quand le design s'est affranchi des codes
© Bien Fait

L'histoire du style Memphis

Le 18 septembre 1981, dans la galerie Arc 74 à Milan, furent présentés 31 pièces de mobilier créées par les membres fondateurs et internationaux du groupe de Memphis soit Ettore Sottsass, Michele De Lucchi, Matteo Thun, Marco Zanini, Aldo Cibic, Andrea Branzi, Shiro Kuramata, Michael Graves, Javier Mariscal, Barbara Radice, Martine Bedin, George J. Sowden, Masanori Umeda et Nathalie du Pasquier. Des créateurs, des designers et des architectes motivés par la même idée : bouleverser le design italien jugé trop uniforme. Et plus qu'un changement national, c'est un choc international que provoqua le groupe de Memphis jusqu'à sa dissolution en 1988. À une époque où le fonctionnel et les restes du style Bauhaus sont la norme, le collectif dynamite les codes et propose, ni plus ni moins, qu'une révolution du design. Pour la petite histoire, le nom du groupe viendrait de l'iconique chanson de Bob Dylan Stuck Inside of Mobile with the Memphis Blues Again qui se jouait chez Ettore Sottsass un soir d'hiver 1980, lors de la création du groupe de Memphis.

membres-fondateur-memphis
Les membres fondateurs du style Memphis sur le Tawaraya Ring © Studio Azzurro

Mobilier, objets et motifs Memphis

Faisant table rase du passé, le groupe de Memphis s'affranchit de ses contemporains et dévoile des objets et du mobilier colorés, ludiques et résolument modernes. Les couleurs primaires et criardes sont associées entre elles, des formes abstraites et/ou asymétriques ornent le mobilier et les matériaux les plus incongrus et inattendus cohabitent sur une même pièce. Notamment les mélaminés décoratifs ou les imprimés stratifiés qui ont la part belle sur les réalisations : une des signatures du collectif mais véritable hérésie pour l'époque. Une originalité qui ne s'embarrasse pas de la critique et qui l'aura, en son temps, largement divisée. Ainsi, dès lors et aujourd'hui encore, la bibliothèque Carlton, le miroir Ultrafragola d'Ettore Sottsass, le fauteuil First ou la lampe Super sont des références du design italien et du style Memphis, caractérisé par la richesse de ses propositions.

Le style Memphis, héritage d'Ettore Sottsass

Si en 2021, on est loin du contexte artistique et social de l'époque, ce mouvement post-Trente Glorieuses est encore rafraîchissant, pop, ludique... et contemporain. Voilà pourquoi il a toute sa place dans nos intérieurs ; par petites touches pour les plus frileux ou en total look pour les audacieux. 30 ans après la fin de ce mouvement subversif, la société Memphis ou Memphis Milano, continue de produire, de façon artisanale, une cinquantaine de pièces historiques du collectif, éditées en série. Mais l'influence de Sottsass et ses acolytes se retrouve dans le mobilier moderne, le graphisme des spots rétro de MTV ou encore les réalisations de l'artiste française installée à Londres, Camille Walala. 

hotel-salt-of-palmar-camille-walala
A l'île Maurice, l'hôtel Salt of Palmar, décoré par Camille Walala, surfe sur le revival du style Memphis © Camille Walala Studio
Housse de canapé Norsborg, tissu Bromma Stripe Jet Black et de fauteuil Mellby, tissu Brick Black © Bemz
Bibliothèque Carlton par Ettore Sottsass / Séparation / 1981 © Made In Design
Fauteuil First par Michele De Lucchi / 1983 © Made In Design
Lampe de table Super par Martine Bedin / 1981 © Made In Design
Styles de déco