La lampe Pipistrello, icône italienne parmi les luminaires

S'il est une lampe qu'on reconnaît entre toutes, c'est bien la célèbre Pipistrello, créée il y a plus de 50 ans par la designer italienne Gae Aulenti et qui n'a pourtant pas pris une ride. Retour sur son histoire et ses différentes variations qu'on aimerait pouvoir collectionner chez nous.

La lampe Pipistrello, icône italienne parmi les luminaires
© Elodie Rothan

Elle retient d'abord notre attention par son nom gai et mélodieux, puis ses courbes irrésistibles finissent de nous séduire : la lampe Pipistrello nous fait rêver depuis déjà plus de 50 ans, et que l'on soit déco addict ou non, c'est toujours une consécration de pouvoir lui trouver une place de choix chez soi. Mais d'où vient cet objet phare du design industriel qu'on a pris l'habitude d'admirer dans les plus belles pages des magazines - et sites - déco ?

La Pipistrello, une lampe étonnante

Ses syllabes chantantes n'en font pas un mystère, c'est bien en Italie que la lampe Pipistrello voit le jour, et, fait assez rare pour l'époque, elle est imaginée par une femme, l'architecte, architecte d’intérieur et designer italienne Gae Aulenti, qui crée ce luminaire en 1965 pour la maison Martinelli Luce - l'entreprise détient d'ailleurs toujours les droits exclusifs de cet incontournable déco. Ses coloris sobres et ses lignes arrondies qui rappellent les ailes déployées d'une chauve-souris - "pipistrello" en italien - surprennent pour l'époque mais trouvent rapidement le succès. Un succès qui ne sera jamais démenti. Est-ce son look atypique, ce savant mélange d'un abat-jour généreux aux courbes très Art nouveau, et d'un socle en métal laqué et réglable en hauteur grâce à un bras télescopique en acier ? Toujours est-il que plus de 50 ans après sa création, cette lampe de table cultissime nous fait toujours rêver. 

Son diffuseur en plastique thermoformé blanc se déploie telles les ailes d'une pipistrelle. Son pied en acier laqué ou aluminium satiné selon les modèles, est télescopique, ce qui permet de régler sa hauteur de 66 à 86 cm. Ces techniques étaient peu courantes pour les années 1960.

Un objet déco culte qui sait se renouveler

Et pour continuer à nous émerveiller et ne jamais nous lasser de cet indémodable déco, l'entreprise Martinelli Luce imagine régulièrement de nouvelles variantes de la Pipistrello qui nous font l'aimer encore davantage. Des éditions limitées tout d'abord, comme la version chromée imaginée pour ses 40 ans ou la version plaquée or - rien que ça !- pour ses 50 ans, mais aussi une version bleu ardoise pour une collaboration exclusive avec la marque Laurie Lumière.

Des nouveaux coloris pour le socle voient aussi le jour avec notamment du rouge pourpre, du cuivre, du brun foncé, et récemment du vert foncé et du laiton satiné. 

En 2013, c'est la Minipipistrello qui fait son apparition au salon Maison&Objet : une version fixe de 27 cm de diamètre et de 35 cm de hauteur (au lieu du diamètre de 55 cm et de la hauteur comprise entre 66 et 86 cm pour l'originale), disponible sans fil et même en version cartonnée pour celles et ceux en quête d'originalité ! La Medium fera aussi des adeptes avec un diamètre de 40 cm et une hauteur réglable entre 50 et 62 cm.

En 2019, Martinelli Luce lance la Pipistrello 4.0. Dotée de la technologie Tunable White Led ou lumière blanche variable, cette nouveauté reproduit la lumière naturelle mais pas que. Une fois connectée en Bluetooth à l'application Casambi - compatible avec Android et iOs - vous pourrez programmer et moduler l'intensité de votre Pipistrello à distance. 

Guide déco de la Pipistrello

Victime de son succès, la lampe Pipistrello est souvent copiée et - mal - imitée : comment reconnaître le vrai du faux, et savoir que le modèle que vous souhaitez acquérir n'est pas une pâle copie ? Le prix, tout d'abord, devrait vous aiguiller, car une lampe Pipistrello se mérite et s'avère être un certain investissement. Comptez plus de 1 000 euros minimum pour l'originale, et plus de 600 euros pour la version mini. Son poids devrait également vous aider à vous éviter un achat frauduleux : pas moins de 10 kilos en effet pour la Pipistrello originale ! Enfin, assurez-vous qu'elle présente bien ses fameuses quatre ampoules sous son abat-jour.

Pour les plus angoissé.e.s d'entre vous, vous pouvez toujours exiger un certificat de garantie, ou vous rendre sur le site de Martinelli Luce pour trouver la liste des revendeurs officiels.

Vous êtes prête à craquer mais vous n'êtes pas sûre que la lampe Pipistrello s'intègre au style de votre intérieur ? Rassurez-vous, cette star de la déco saura dans tous les cas sublimer la pièce dans laquelle elle se trouve, que vous ayez privilégié un look moderne, design, vintage ou encore ethnique. Évitez peut-être simplement de l'associer à un style très campagne chic, qui ne la mettrait pas en valeur, et laissez-la devenir pleinement le centre d'attention en plaçant vos autres luminaires pleins de personnalité dans des pièces différentes.

lampe-pipistrello-blanche
© Cécile Debise/Journal des Femmes