Qu'est-ce que le calepinage et comment le réussir ?

Vous souhaitez poser un nouveau carrelage ou parquet dans votre intérieur ? La clé pour éviter les erreurs : le calepinage. Ce croquis détaillé permet d'anticiper la pose et la quantité nécessaire de revêtement de sol pour votre projet. Explications.

Qu'est-ce que le calepinage et comment le réussir ?
© Antonina Vlasova - 123RF

Qu'est-ce que le calepinage ?

Le calepinage est la réalisation d'un plan détaillé sur papier avant achat et pose d'un revêtement de sol : carrelage, parquet ou encore terrasse en bois. Incontournable, le calepinage prend en compte plusieurs facteurs et contraintes avant la pose d'un revêtement de sol : sens de pose, découpes, emplacements des motifs... Il permet également de prévoir au plus juste la quantité de revêtement à acheter et de limiter les pertes de matériau puisqu'il offre la possibilité de calculer le nombre de carreaux ou lames nécessaires pour recouvrir la pièce.

Les prises de mesures pour le calepinage 

Vous avez eu le coup de cœur pour un carrelage ou un parquet ? Parfait ! Il est temps de passer à la réalisation du calepinage. Première étape : calculer le nombre de carreaux/lames adéquat pour votre projet. Pour ce faire, mesurez soigneusement la superficie de la pièce en m², en multipliant sa longueur par sa largeur. Reportez le tout sur un papier à petits carreaux. Divisez ensuite la surface totale de la pièce par la surface d'un carreau/d'une lame. Vous obtiendrez ainsi le nombre de carreaux/lames nécessaire pour couvrir la pièce. Si votre sol comprend certains espaces exempts de revêtement (tour de cheminée, receveur de douche…), soustrayez la surface de ces espaces à la surface totale. Enfin, n'oubliez pas de prévoir 10% de matériau supplémentaire afin d'anticiper une erreur éventuelle, un carreau/une lame défectueux.

Choisir le point de départ de pose sur le plan de calepinage 

Deuxième étape : choisir le point de départ de pose du revêtement de sol et l'annoter sur le plan de calepinage. Deux solutions s'offrent à vous : vous pouvez partir d'un angle de la pièce, cela est possible quand la surface est rectangulaire ou carrée. Il faut alors tracer un angle droit dans un angle de pièce sur le croquis puis poser les carreaux en partant de ce point. Le cas échéant, vous pouvez commencer la pose à partir du centre de la pièce. Ce mode de pose est préconisé quand les murs ne sont pas droits ou quand il y a un dessin à faire avec des carreaux, une mosaïque à dessiner au sol… Pour déterminer le centre de la pièce, il faut tracer les médianes de la surface sur le plan : la zone de croisement des médianes est le point de départ.

Calepinage : la pose à blanc

Troisième étape du calepinage, la pose à blanc (sans colle), permet de valider le croquis. Posez vos lames/carreaux au sol et pour le carrelage, placez des croisillons qui vous serviront à l'espacement des joints. Durant cette phase du projet, vous pouvez numéroter les lames/carreaux afin de vous y retrouver plus facilement au moment de la pose réelle. Si le résultat vous convient, il est temps de passer à la pose réelle ! 

Les logiciels de calepinage

Le dessin n'est pas votre fort ? Pas de panique, des logiciels de calepinage sont disponibles en ligne (www.decoceram.fr, www.nivault.com...). Il suffit d'entrer la dimension de la surface à recouvrir, la taille d'un carreau/d'une lame et la forme de la pièce sur la plateforme pour que le logiciel vous indique le nombre de carreaux/lames nécessaire et vous présente un plan de calepinage complet. Pratique !