Dureté de l'eau : comment la connaitre, la mesurer ?

Selon la zone géographique dans laquelle vous habitez, l'eau sera plus ou moins calcaire. Cela dépend de sa teneur en sels minéraux. Si cette information peut paraître anodine, il n'en est rien concernant votre électroménager qui a tendance à s'entartrer si l'eau utilisée est trop dure. Explications.

Dureté de l'eau : comment la connaitre, la mesurer ?
© pixpack/123RF

Si le Massif Central est réputé pour la qualité de son eau, 80 % des régions de France n'ont pas cette chance. L'eau fournie sur la majorité du territoire possède en effet un taux élevé de calcaire entrainant des pannes des appareils électroménagers ainsi que des problèmes de canalisations.

Qu'est-ce qu'une eau dure ?

La dureté de l'eau se mesure par son titre hydrotimétrique (°TH ou °f soit le symbole du degré français). Contenant des minéraux, l'eau courante qui coule du robinet peut se révéler dure. Cela signifie qu'elle possède une teneur élevée en ions calcium et magnésium. Plus ce taux est élevé, plus l'eau sera calcaire.

La présence plus ou moins importante de ces minéraux intervient lorsque l'eau traverse le sol. Elle passe alors par des roches calcaires et autres couches géologiques. C'est à ce moment qu'elle se charge en minéraux. La dureté de l'eau dépend donc de la composition des sols. C'est pourquoi, elle varie selon les régions et la nature de leurs sols. Ainsi, dans le Massif Central, l'eau est naturellement douce, alors que dans le Nord ou dans les Alpes, elle est particulièrement dure.

À noter que cela n'a rien à voir avec le fait que l'eau soit potable ou non. Une eau dure n'est absolument pas mauvaise pour la santé. Elle peut même s'avérer bénéfique et prévenir certaines maladies cardiovasculaires compte tenu de sa richesse en calcium et magnésium.

Comment connaître la dureté de son eau ?

Une eau est dite dure si son son titre hydrotimétrique (TH) est supérieur à 15°f. À titre indicatif,  1°f correspond à 10 mg/l de calcaire, 4 mg/l de calcium et 2,4 mg/l de magnésium. Ainsi :

  • de 0 à 8°f, l'eau est très douce
  • de 8 à 15°f, l'eau est douce
  • de 15 à 30°f, l'eau est moyennement dure
  • à plus de 80°f, l'eau est très dure

Afin de savoir si votre eau présente une forte teneur en calcaire, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre fournisseur d'eau, qui dépend généralement de la communauté d'agglomérations. Il est également possible de contacter l'ARS (Agence Régionale de Santé) pour connaître son rapport sur votre département. Enfin, si vous habitez dans une copropriété, votre syndic doit être en mesure de vous donner cette information.

Sachez qu'il existe également des kits permettant de mesurer la dureté de votre eau. Grâce à leurs bandelettes à mouiller ou flacons à remplir avec votre eau du robinet, vous obtenez un résultat rapide et facile à lire.

Enfin, la technique très simple du savon permet elle aussi de savoir si votre eau est dure. Moins il va mousser, plus votre eau sera calcaire.

Peut-on lutter contre l'eau calcaire ?

Si vous souhaitez en finir avec la dureté de votre eau et ainsi préserver votre électroménager, vous pouvez installer un adoucisseur d'eau dans votre maison.

Cette installation, directement sur le robinet ou au niveau de votre arrivée d'eau, va permettre d'obtenir une eau adoucie, déchargée des ions calcium et magnésium, en les remplaçant par des ions sodiums.