Combien ça coûte de prendre un jardinier ? Un pro du secteur vous aide à faire des économies

L'entretien de votre jardin est devenu un véritable casse-tête, mais vous n'avez aucune idée des tarifs d'un jardinier ? Notre expert répond à vos questions.

Combien ça coûte de prendre un jardinier ? Un pro du secteur vous aide à faire des économies
© Lars Johansson - stock.adobe.com

Vous avez la chance de profiter d'un jardin, mais son entretien commence à peser sur votre quotidien et vous envisagez d'avoir recours à l'aide d'un jardinier. Pour savoir à quels coûts s'attendre et comment faire des économies, nous avons demandé à Marc Lindner, du site AlloJardin.com, de nous offrir ses précieux conseils.

Le tarif horaire d'un jardinier varie entre 25 et 40 euros pour des interventions qui nécessitent le moins d'expérience, comme l'entretien général : arracher les mauvaises herbes, tondre la pelouse. Le temps passé dépend de l'état général du jardin et des tâches à effectuer. Des frais annexes comme la nécessité de faire venir du matériel spécifique ou encore les frais de déplacement (de 20 à 40 euros) peuvent venir gonfler ce prix. Pour une journée d'intervention, il faudra donc compter entre 200 et 300 euros. La région parisienne et la région PACA ont tendance à être une plus chère que la moyenne nationale. 

Le prix pour faire appel à un jardinier varie considérablement entre les différentes missions. Pour un débroussaillage, il faudra prévoir entre 0,3 et 0,8 euro par m². Pour tailler une haie, on est entre 4 et 6 euros par mètre linéaire. Enfin, pour un élagage, il faut prévoir entre 110 et 150 euros pour un arbre de moins de 3,5 m de haut, et entre 150 et 200 euros pour un arbre plus haut. Il est plus avantageux financièrement de s'engager sur un contrat d'entretien annuel. Dans ce cas, on réduit le prix d'intervention à 20-35 euros par heure. Le jardinier suit la vie du jardin et intervient lorsque c'est nécessaire, en fonction des végétaux et des besoins spécifiques.

Comment est-il possible de faire des économies ?

Des aides de l'État sont susceptibles de grandement aider les particuliers. Il est ainsi possible de bénéficier de 50% de réduction d'impôts lorsque l'on fait appel à un jardinier, dans la limite de 5000 euros par an. Et, en règle générale, le jardinier se déplace avec son matériel. Ce dernier s'occupe de l'entretien d'espaces verts, tandis que le paysagiste s'occupe de la conception et de la création de l'espace vert. Même si un paysagiste peut aussi s'occuper de l'entretien, sa principale mission est d'imaginer et de concevoir des espaces verts. 

De la même manière, un jardinier est aussi capable de proposer des conseils sur des aménagements, grâce à une connaissance du végétal. Leurs métiers sont donc complémentaires. Enfin, combien de devis faut-il demander avant de choisir un professionnel ? Trois à cinq devis sont suffisants pour avoir une bonne idée des tarifs dans la région.