Tous les conseils pour bien laver ses voilages

Comme le reste du linge de maison, les voilages aussi ont besoin d'un bon coup de frais. Cotin, lin, dentelle… voici tous nos conseils pour les laver sans les abîmer.

Tous les conseils pour bien laver ses voilages
© Katarzyna Białasiewicz - 123RF

Pour éviter à la poussière, qui peut-être allergène, de s'accumuler dans les voilages, il est nécessaire de les laver au moins deux fois par an. Même si cela semble contraignant, un entretien léger peut parfaitement suffire à les nettoyer en profondeur. Baignoire ou machine à laver ? On vous explique comment vous y prendre en fonction de leur matière.

Une préparation avant lavage

Après avoir décroché vos voilages, pensez à retirer, s'il y en a, les crochets et les épingles. Si vous possédez des modèles à œillets, vous pouvez passer une ficelle tout le long pour les fixer ensemble, de manière à réduire le nombre de chocs dans le tambour.
S'il y a des taches, prenez le temps de les frotter avant de passer au lavage, avec un stick détachant au savon de Marseille.

Un bain pour les voilages fragiles

Puisque le tambour risquerait de les abîmer lors du lavage ou de l'essorage, il est conseillé de faire tremper ses voilages fragiles pour les nettoyer. Le lin, le synthétique ou encore la dentelle sont concernés. S'ils sont blancs, remplissez la baignoire ou une bassine d'eau bouillante et ajoutez un peu de lessive. S'ils ont un peu grisé, vous pouvez ajouter deux à trois tasses de percarbonate de soude à votre préparation. Toutefois, si vos voilages sont colorés, préférez un bain d'eau tiède pour éviter une décoloration du tissu.
Ne les tordez pas lors de l'essorage et laissez-les s'égoutter. Vous pouvez même les réinstaller sur leur tringle pour éviter les plis de l'étendoir.
Si de nombreux voilages ne se repassent pas, certains, comme ceux en lin, méritent un petit coup de fer à repasser. Pour vous faciliter la tâche, sachez que ce tissu naturel se repasse beaucoup mieux lorsqu'il est encore un peu humide.

Le lavage en machine

Pour ne pas vous tromper à l'heure de les passer en machine, il est fortement recommandé de suivre les indications des étiquettes d'entretien de vos voilages. Gardez en tête que, quel que soit la matière (coton, lin, synthétique…), il ne faudra pas dépasser les 30°C pour ne pas les abîmer. Évitez de surcharger la machine, car si les voilages sont trop serrés, ils ne seront pas lavés de façon optimale et pourraient être détériorés par le tambour. Enfin, réglez l'essorage au plus faible.
Pour les voilages les plus délicats, sachez que vous pouvez les glisser dans une taie d'oreiller, si possible boutonnée, à la manière des sacs filets utilisés pour la lingerie. Ainsi, vous êtes certains de protéger les tissus les plus fragiles ainsi que d'éventuelles ornementations (perles, broderies, strass…)
Pour le séchage, préférez le jardin si vous en avez un, autrement, suspendez-les à leur tringle tout simplement.