Décorer son intérieur quand on loue : les do et les don't

Les clés de votre nouvel appartement en poche, vous vous demandez de quelles libertés déco vous disposez en tant que locataire. Ensemble, faisons le point.

Décorer son intérieur quand on loue : les do et les don't
© Cécile Debise/Journal des Femmes

Ça y est, après des recherches souvent effrénées, vous êtes enfin locataire de votre nid douillet rêvé ! Vous aimeriez maintenant pouvoir aménager votre nouvel appartement à votre goût mais vous ne savez pas vraiment à quel point vous pouvez modifier la déco d'une location.

Les don't de la location

Une chose est sûre, et c'est inscrit dans la loi, vous ne pouvez pas transformer le logement que vous occupez de manière irréversible. On oublie donc le réagencement complet des pièces avec abattement d'un mur non porteur ou encore remplacement d'une grande baignoire par une douche à l'italienne. Le propriétaire doit retrouver l'appartement qu'il vous loue dans son état initial (avec des traces d'usure normales en plus), ou il doit pouvoir faire disparaître facilement les éventuels changements effectués. 

Si vraiment vous souhaitez réaliser de gros travaux dans votre location, demandez impérativement en amont l'autorisation par écrit de votre propriétaire, pour éviter tout problème. Vérifiez également le bail pour savoir si certaines modifications, même simples, sont proscrites. Gardez en tête que des solutions temporaires vous coûteront moins cher puisque vous n'aurez de toutes façons pas de retour sur investissement - à moins que le propriétaire accepte de vous rembourser une partie des frais engagés pour les travaux effectués. Préférez alors, par exemple, une cloison amovible pour séparer une pièce trop grande et mal agencée ou encore installez un pare-baignoire, plus efficace qu'un simple rideau, pour vous rapprocher au maximum d'une douche.

Les do de la location

Si les transformations de votre appartement en location sont interdites, les aménagements sont quant à eux autorisés, tant qu'ils ne dénaturent pas l'habitation. Vous pouvez donc tout à fait repeindre les murs ou même poser un nouveau revêtement de sol mais les couleurs et les matériaux choisis devront respecter un certain bon goût. Exit les couleurs trop excentriques comme le noir dans une chambre ou le fluo dans la cuisine, les nouveaux aménagements ne doivent pas poser de problème au propriétaire pour louer son bien une fois que vous aurez quitté les lieux.

Vous pourrez aussi tout à fait accrocher cadres et autres tableaux au mur, mais le mieux sera de reboucher les trous avant votre départ, pour être certain.e de récupérer la totalité de votre caution. Sinon, misez sur les accroche-cadres à scratch, ultra pratiques et qui ne laisseront aucune trace. Concentrez-vous également sur les détails déco qui sauront faire la différence sans tout transformer dans votre appartement : la crédence de la cuisine, la robinetterie de la salle de bains, les interrupteurs, les luminaires, etc. Vous pourrez déjà apporter beaucoup de personnalité à votre intérieur grâce à quelques améliorations pas forcément spectaculaires mais pertinentes. Multipliez les tapis douillets si le sol ne vous enchante guère, posez une tringle aux fenêtres pour installer des rideaux colorés, végétalisez votre salon au maximum… Les solutions déco ne manquent pas, même quand on est locataire !

Décorer son intérieur quand on loue : les do et les don't
Décorer son intérieur quand on loue : les do et les don't

Ça y est, après des recherches souvent effrénées, vous êtes enfin locataire de votre nid douillet rêvé ! Vous aimeriez maintenant pouvoir aménager votre nouvel appartement à votre goût mais vous ne savez pas vraiment à quel point vous pouvez modifier...