Vivre en colocation : conseils et astuces pour une déco partagée

Quand on emménage à plusieurs dans un logement, des tensions peuvent apparaître. Mieux vaut donc établir quelques règles de base, notamment en décoration, avant que cela ne devienne invivable.

Vivre en colocation : conseils et astuces pour une déco partagée
© IKEA

Vous venez de vous installer en colocation et c'est déjà le bazar ! Afin de conserver de bons rapports avec vos voisins de chambrée et une certaine harmonie chez vous, mieux vaut établir quelques règles. Voici les nôtres. 

Délimiter les pièces communes et privées

Avant toute chose, il faut prendre le temps de déterminer précisément quels espaces peuvent être librement investis par chacun et ceux permettant à tous de se retrouver ou de recevoir famille et ami.e.s de passage. La plupart du temps, la chambre sera l'espace privé de chaque colocataire, qu'il prendra plaisir à décorer comme bon lui semble. La cuisine, la salle de bains et les toilettes sont, par définition, amener à être partagées. Comme ce ne sont pas forcément les premières pièces que l'on décore, surtout lorsqu'on est en colocation, cela ne devrait pas poser trop de problèmes. La pièce qui doit absolument faire consensus est le salon. Espace de détente qui permet de se retrouver le soir et de recevoir ses proches, cette pièce doit être la plus neutre possible afin de satisfaire tout le monde. Avis aux désorganisés ! Il est important de conserver des espaces communs rangés car le désordre est le premier sujet de discorde au sein des colocations. D'où l'intérêt de bien délimiter dès le départ les espaces partagés et qui ne doivent pas accueillir les objets de chacun. 

Aménager le séjour

Dans le salon, il convient d'éviter les photos personnelles collées au mur, les magazines et les livres de cours qui traînent dans le séjour. De manière générale, tout objet appartenant à l'un ou à l'autre des colocataires et qui n'aura pas été mis en commun dès le départ devrait être confiné dans la chambre de chacun. Côté palette, on privilégie les couleurs neutres pour les revêtements muraux (gris clair, blanc, blanc cassé, taupe...) et des meubles en bois ou en métal sans fioritures (noir, bois naturel, blanc, gris anthracite...). En ce qui concerne les objets et la déco murale, mieux vaut faire ces choix en commun puisqu'il s'agit d'un élément plus personnel. Il est toujours possible de tomber d'accord sur quelques objets déco en cherchant bien, quels que soient les goûts de chacun. Et puis, vivre en colocation suppose aussi de faire quelques compromis.

salon-colocation
© IKEA

Se mettre d'accord sur la déco

Il est important de bien discuter avant d'emménager avec quelqu'un. Il se peut que l'on ait les mêmes goûts que son ou ses colocataire(s), ce qui rend les choses bien plus évidentes mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas. S'il s'avère que les goûts sont partagés, opter pour une mise en commun des objets déco peut être avantageux. Il est tout à fait possible de proposer un objet à ses colocataires - lampe, fauteuil, bougie - qui pourrait leur plaire, ainsi chacun peut apporter sa pierre à l'édifice et faire des économies en matière de décoration. C'est notamment le cas pour la vaisselle, chacun apporte ce qu'il a et on procède à un tri ensemble afin d'obtenir à plusieurs un set d'ustensiles de cuisine le plus complet possible. C'est relativement simple en ce qui concerne les casseroles, plats, assiettes, verres et couverts, mais les choses peuvent être plus compliquées pour les objets déco. Si l'on ne parvient vraiment pas à se mettre d'accord, mieux vaut jouer la neutralité, quitte à entreposer dans un espace prévu à cet effet tous les objets que l'on n'utilisera pas.

Privilégier les meubles de rangement

Lorsque l'on s'installe en colocation, il faut pouvoir ranger les affaires de chaque colocataire sans déranger celles des autres. La solution réside dans le choix des meubles. Privilégier par exemple un grand meuble composé d'étagère ou une bibliothèque plutôt qu'un buffet, au demeurant, charmant dans le magasin ! La chambre ne suffit généralement pas pour ranger toutes ses affaires. Le salon peut donc accueillir les livres, journaux, DVD ou CD des colocataires, cela peut même composer une base commune dans laquelle chacun peut piocher lorsque l'envie lui prend. Opter également pour un réfrigérateur qui soit le plus grand possible et dans lequel on détermine l'espace que chacun peut occuper. Ne pas hésiter à installer des étagères supplémentaires, un porte-manteau ou des meubles à chaussures communs dans les couloirs, de quoi limiter l'encombrement des chambres.

Opter pour des meubles modulables

Il est également important de privilégier les meubles que l'on peut facilement déplacer, tels que des tables basses à roulettes, des tables avec extension et un canapé-lit pour accueillir la famille ou les amis de chacun. Lorsque l'on choisit l'appartement, il peut être intéressant de cibler des logements avec des placards intégrés qui font gagner de la place et qui peuvent être partagés par les colocataires. Installer un bureau commun dont le plateau peut se rétracter ou qui se plie dans le séjour permet également de gagner de la place et d'éviter l'encombrement des pièces. Ainsi, l'appartement sera plus pratique et s'adaptera aux besoins de tous ses habitants.

bureau-colocation
© IKEA

Avoir son espace à soi

Lorsque l'on vit à plusieurs, cela peut vite devenir étouffant, surtout si tout le monde ne possède pas de pièce qui lui est entièrement dédiée. Il est donc primordial que chaque chambre soit personnelle et décorée selon les goûts de son occupant. Si le logement est trop petit pour que chaque colocataire ait sa propre chambre, il faut aménager des espaces d'intimité. Un paravent, un rideau, une cloison amovible pourra isoler visuellement l'espace personnel de l'un des habitants, tout en étant facilement déplaçable s'il s'agit du salon par exemple, afin que la pièce occupe deux fonctions.

Personnaliser sa déco

Certains appartement sont déjà meublés lorsque l'on s'y installe, la question de la décoration est alors en partie réglée. Mais si ce n'est pas le cas, il est possible d'acheter quelques meubles en commun afin de réaliser des économies et de se mettre d'accord d'entrée de jeu sur le style à adopter. Les étudiants et les jeunes travailleurs étant les premiers concernés par la colocation, le budget peut être assez restreint. Mais heureusement, de nombreuses solutions existent pour créer une déco sympa sans trop dépenser. Écumer les vide-greniers, brocantes ou marchés aux puces afin de dénicher des meubles sympas à très petits prix est une solution ludique et agréable de se meubler. Emmaüs propose également des meubles et objets déco peu chers et qui permettent en prime de faire une bonne action. Une fois les meubles trouvés, les customiser ensemble permet de faire connaissance et de tisser des liens si ce n'est déjà fait. Pour cela, se munir de peinture, de tapisserie, de stickers, de masking tape ou de pochoirs...

Idées et règles déco