Réduire sa consommation de plastique : les astuces faciles

De nombreuses alternatives permettent aujourd'hui de bannir les emballages en plastique - notamment ceux à usage unique. Acheter une gourde, fabriquer ses propres produits ménagers, remplacer le film alimentaire ou encore adopter les sacs en tissu, voici quelques astuces toutes simples pour dire bye bye au surplus de plastique.

Réduire sa consommation de plastique : les astuces faciles
© Wabi Paris

Même si le recyclage s'est précisé depuis quelques décennies, il est urgent de réduire notre consommation quotidienne de plastique pour protéger l'écosystème de la planète. Beaucoup de déchets domestiques peuvent être évités en adoptant de nouvelles habitudes. En témoignent ces 10 propositions. 

Acheter une gourde

Abandonner les bouteilles d'eau en plastique au profit d'une gourde est l'un des gestes les plus simples à adopter. Choisie en inox ou en verre, la gourde permet de limiter l'achat de bouteilles jetables et de ne plus ingérer des microparticules de plastique.

Éviter les repas sous vide

Sur le même principe, il est bon d'investir dans une boîte hermétique pour transporter son déjeuner sur son lieu de travail. Les repas vendus en supérettes sont souvent sous vide et accompagnés de couverts en plastique qui finissent inexorablement dans la poubelle. Cette proposition nécessite toutefois de cuisiner en plus grosse quantité le soir.

Choisir les bonnes boîtes de conservation

Même si les boîtes de conservation en PVC sont réutilisables, elles finissent toujours par devenir un déchet plastique. Or il suffit d'investir dans des modèles en verre, tout aussi hermétiques et plus résistants, pour adoucir son impact écologique.

Miser sur les aliments en vrac

Les emballages alimentaires représentent près de 45% des déchets plastiques en France. Et même s'il n'est pas simple d'abandonner toutes les denrées vendues sous vide, il est possible de les réduire en se tournant vers le vrac. Les aliments secs comme les céréales, les noix, mais aussi certains liquides comme le lait ou le jus de fruit, sont de plus en plus faciles à trouver dans les boutiques de vrac. Il suffit de prévoir des bouteilles en verre et des bocaux pour récupérer ce dont on a besoin sans générer de nouveaux emballages. Les viandes, les fromages peuvent être achetés à la découpe et glissés dans des boîtes hermétiques plutôt qu'achetés sous vide.

Faire ses propres produits ménagers

Passer aux nettoyants "maison" est une bonne manière de s'inscrire dans une démarche de réduction du plastique. Les produits ménagers sont vendus dans des contenants en plastique encombrants, ont un usage souvent spécifique et génèrent une pollution chimique de par leur composition. Contrairement au vinaigre blanc et au bicarbonate de soude, qui permettent d'entretenir toute la maison avec peu d'éléments. Même constat pour la lessive, qui peut être facilement réalisée avec du savon de Marseille, des cristaux de soude et quelques gouttes d'huile essentielle.

Adopter les sacs en tissu

Un geste simple qui permet d'éviter les sacs plastiques en caisse : conserver un ou plusieurs tote bags sur soi. La plupart des magasins alimentaires ne fournissent plus de sacs gratuitement, mais ils restent répandus dans les enseignes vestimentaires et représentent un véritable fléau. On peut aussi éviter les contenants traditionnels pour fruits et légumes en emportant des filets dès que l'on part faire quelques courses. 

Oublier le film alimentaire

Il est aussi possible de contrôler sa consommation de plastique en troquant le film alimentaire contre des boîtes de conservation, ou des emballages en tissu lavables. Ces derniers se présentent généralement sous forme de charlottes en tissu ou de morceaux de tissu enduit de cire d'abeille, appelés "bee wrap". Ces alternatives permettent de couvrir les restes au même titre que le film alimentaire mais présentent l'avantage d'être réutilisables.

charlotte-alimentaire
© Wabi Paris

Se passer de paille

Petit plaisir qui peut coûter gros à la planète, la paille en plastique est désormais strictement interdite. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, optez alors pour un modèle réutilisable en inox, par exemple.

Préférer les allumettes aux briquets

Fabriqués à base de plastique, les briquets jetables représentent une source de pollution non négligeable. Mieux vaut leur préférer des modèles en métal rechargeables ou de bonnes vieilles allumettes qui diffuseront une douce odeur de souffre dans la maison.  

Limiter les surgelés

Questionner sa consommation de plastique, c'est aussi repenser certaines habitudes de vie. Il est par exemple conseillé de congeler soi-même des aliments pour les prochains mois afin d'éviter les surgelés, toujours vendus dans des emballages jetables.

Astuces