Tout savoir sur le plan de travail en granit

Le plan de travail en granit apporte de nombreux avantages, notamment en termes de résistance, d'entretien et de durabilité. Il est toutefois nécessaire de bien se renseigner avant de se lancer dans l'achat de ce revêtement, particulièrement massif. Petit guide pour faire le bon choix.

Tout savoir sur le plan de travail en granit
© picsguru - 123RF

Roche issue du magma, riche en quartz, et particulièrement dure, le granit offre une multitude de coloris allant du noir moucheté au rose, en passant par le bleu, le beige ou encore le vert. Outre son aspect très design, qui s'adapte à tous les styles de cuisines – de la plus rustique à la plus contemporaine, la pierre présente plusieurs atouts non négligeables.

Les avantages du plan de travail en granit

Le principal point fort du granit est bien évidemment sa solidité. Supportant aussi bien les chocs que les variations thermiques, il a toute sa place dans la cuisine. Ne craignant pas non plus les rayures (attention toutefois de ne pas couper avec un couteau en céramique), il est le matériau idéal du plan de travail. Et qui dit robuste, dit bien évidemment durabilité. Le granit est en effet réputé pour sa longévité. Il représente donc un très bon investissement. 100% naturel, le granit vous permettra également de donner une touche unique à votre cuisine. Certains fournisseurs vous proposeront même de choisir le "morceau" de pierre de votre choix.

Les inconvénients du plan de travail en granit

Si le granit est réputé pour sa grande solidité, certaines roches – les plus claires – sont néanmoins plus fragiles. Il en va de même pour la finition. Un effet satiné sera toujours moins résistant aux taches et aux projections de graisses qu'une finition polie.

Autre bémol, son poids. Comptez environ 50 kg du m², soit une installation particulièrement délicate. Il est d'ailleurs fortement conseillé de faire appel à des professionnels.

Les différents types de poses

Le plan de travail en granit peut se présenter sous deux formes différentes : la dalle ou les carreaux. Il est important d'adapter votre choix en fonction de la surface et du nombre de jonctions désirées.

Ainsi, les plans de travail version dalle sont, certes plus lourds, mais permettent également de couvrir une plus grande surface et de limiter le nombre de joints apparents.

Les carreaux – moins onéreux – sont particulièrement intéressant si vous avez besoin de recouvrir un précédent plan de travail. Ils nécessitent en revanche davantage de joints.

Autre alternative : les pans de granit modulaires. À mi-chemin entre la dalle et les carreaux, ils peuvent être recoupés aux bonnes dimensions et permettent de réaliser du sur-mesure à un coût moindre que la dalle de granit.

L'entretien du plan de travail en granit

Autre atout indéniable : son entretien. Un simple coup d'éponge régulier suffit à enlever les taches et à lui redonner tout son éclat. Pour préserver la beauté de la pierre, il est conseillé d'appliquer une fois par an un produit hydrofuge sur le plan de travail afin de conserver un niveau de porosité optimal.

Le prix d'un plan de travail en granit

Parmi ses inconvénient, on peut aussi noter son coût élevé. Son prix – qui dépend de son épaisseur, de la difficulté d'extraction et de la taille du gisement – peut varier entre 150 à 400 euros du m².

Matériaux et revêtements de cuisine