Toilettes sèches : tout savoir sur ces WC écologiques

Faciles à fabriquer soi-même, écologiques, permettant une économie d'eau substantielle, les toilettes sèches présentent de nombreux avantages. Explications.

Toilettes sèches : tout savoir sur ces WC écologiques
© Alexey Koldunov - 123RF

Les toilettes sèches, c'est quoi au juste ?

Alternative écologique aux WC traditionnels, les toilettes sèches , également appelées toilettes à compost ou toilettes à litière biomaîtrisée (TLB), fonctionnent sans eau en associant des déchets végétaux secs (copeaux de bois, feuilles mortes…) aux matières organiques. Elles recyclent ainsi les déchets sous forme de compost, qui est ensuite utilisé en guise d'engrais. Elles peuvent être installées dans le logement ou à l'extérieur, dans le jardin.

A noter : pour installer des toilettes sèches dans votre jardin, vous devrez disposer d'un terrain de 100 m2 au moins et d'une aire de compostage ombragée dotée de plusieurs bacs installés à même le sol (pas de sol bétonné ). Le tout à portée d'un point d'eau !

Toilettes sèches, l'équipement de base

Les toilettes sèches à litière biomaîtrisée sont les plus courantes et peuvent être fabriquées maison. Vous trouverez de nombreux pas-à-pas sur le web pour concevoir un cube en bois adapté et y ajouter les accessoires nécessaires : un abattant, un bac dédié aux déchets organiques, un contenant pour les sciures.… Notez qu'il  vous faudra un caisson capable de supporter votre poids. Sachez également que pour une utilisation confortable, la hauteur des toilettes sèches doit être comprise entre 40 et 45 cm. Le diamètre du bac doit quant à lui être supérieur au diamètre de l'abattant, soit mesurer 26 cm en moyenne. Enfin, choisissez un volume de bac en fonction du nombre de personnes constituant votre foyer. Vous êtes deux ? Optez pour un bac de 20 litres. Vous êtes trois ? Préférez un  bac de 25 litres. Au-delà de trois personnes, tournez vous vers un modèle de 30 à 45 litres. Au chapitre des matériaux, les bacs en plastique ont le désavantage de développer les odeurs. Procurez-vous plutôt un contenant en inox : solide, inodore, il est également plus facile à nettoyer. Pas envie de vous mettre au bricolage ? De nombreuses marques (Truffaut, Leroy Merlin…)  proposent des toilettes sèches prêtes à l'emploi. Côté budget, comptez 200 euros minimum pour une structure avec bac intégré. Et entre 500 et 1500 euros pour une cabine complète de toilettes sèches dédiée au plein air.

Comment entretenir les toilettes sèches ?

Le bac des toilettes sèches se change chaque semaine en moyenne. Le principe ? Une fois rempli à moitié, il doit être vidé. Après vidange, nettoyez le bac avec un mélange de 4/5 d'eau et 2/5 de vinaigre blanc. Laisser agir durant une trentaine de minutes avant de rincer. Le nettoyage de l'abattant se fait simplement à l'eau de javel et à l'éponge, de la même manière que les toilettes classiques.
Vos toilettes sèches en bois sont vernies, peintes ou lasurées. Un rafraîchissement des matériaux est donc nécessaire à plus ou moins long terme : tous les cinq ans pour des toilettes sèches aménagées à l'intérieur ; tous les trois ans pour les éléments intérieurs de toilettes sèches installées à l'extérieur. Enfin, prévoyez une rafraîchissement annuel pour les éléments extérieurs des toilettes sèches installées à l'extérieur.