Crédence en verre : les avantages et inconvénients à connaître

Pour un look contemporain et très facile à nettoyer, la crédence en verre permet de nombreuses combinaisons. Effet laqué, transparent, mat, coloré, à impression... les versions ne manquent pas pour protéger votre mur des projections. Petit tour d'horizon des différents crédences en verre.

Crédence en verre : les avantages et inconvénients à connaître
© IKEA

La crédence en verre a le vent en poupe. Très esthétique, elle apporte de la luminosité, de la brillance et joue sur la profondeur. Véritable élément de déco, elle peut être laquée ou encore transparente avec des jeux de textures (sablé, à relief, dépoli, mat, brillant). Les modèles imprimés – notamment les photos d'aliments – sont également très tendance. Sous forme de plaques standards ou sur-mesure, ou de carreaux, la crédence en verre a de nombreux atouts mais aussi quelques petits bémols à ne pas négliger.

Les avantages de la crédence en verre

Le gros point fort du verre trempé, utilisé pour les crédences de cuisine, est qu'il est non poreux et qu'il ne possède aucun joint apparent. Il est donc très facile à nettoyer.

Autre atout de la crédence en verre : avec ses 4 à 6 mm d'épaisseur, elle est résistante à la chaleur, à l'humidité, aux chocs ainsi qu'aux rayures. Attention toutefois de ne pas la nettoyer avec la face abrasive de l'éponge.

Les inconvénients de la crédence en verre

Certains avantages peuvent vite se transformer en défauts dès lors que la crédence est manipulée. Et pour cause, avant d'être posée, le verre – matériau fragile – peut être ébréché ou encore rayé.

Il est d'ailleurs fortement conseillé de faire poser sa crédence en verre par un professionnel afin que le joint d'étanchéité soit parfait. De même si le verre nécessite une découpe, mieux vaut ne pas tenter l'expérience au risque d'abîmer votre plaque de verre.

À noter que si vous souhaitez placer votre crédence en verre derrière une plaque de cuisson au gaz, il est impératif de conserver un minimum de 10 cm entre le mur et la plaque.

L'entretien, s'il est très facile, doit cependant être régulier et bien réalisé afin d'éviter les traces visibles.

Dernier point, et non des moindres, le prix ! Comptez entre 250 et 300 euros du m².

Les différents types de verre

Il existe deux types de crédences en verre : une version laquée ou une version transparente. La première est idéale pour camoufler un mur de carrelage vieillot ou un revêtement en état médiocre. Teinté dans la masse, le verre laqué offre de nombreux coloris et motifs.

La deuxième est plus contemporaine. Le verre peut être mat, fumé, brillant ou encore opalescent. Là encore les possibilités sont multiples. Ce type de crédence apporte de la lumière au plan de travail. Dans ce cas, pas de pose collée. Pour éviter que la colle soit visible, optez pour une fixation de la crédence mécanique ou sur rail.

Il est bien évidemment possible de faire faire une crédence sur-mesure en personnalisant les dimensions et le visuel.