Qu'est-ce qu'un clapet anti-retour ?

Mauvaises odeurs dans la cuisine et la salle de bains, refoulement d'eaux usées… Et si un petit bout de plastique ou de métal venait tout changer ? On vous présente le clapet anti-retour, à installer sur votre tuyauterie.

Qu'est-ce qu'un clapet anti-retour ?
© Victor Ketal - 123RF

Vous n'en aviez jamais entendu parler mais c'est peut-être lui qui va vous faciliter la vie : le clapet anti-retour va, comme son nom l'indique, empêcher le retour des eaux usées mais aussi la circulation des mauvaises odeurs dans vos tuyauteries, et éviter ainsi une éventuelle pollution de l'eau potable et une gêne quotidienne.

Comment fonctionne un clapet anti-retour ?

Son principe est ultra simple : il s'agit d'un clapet ou d'une bille sur certains modèles, placé dans un morceau de tuyau, qui s'ouvre quand l'eau passe dans le sens prévu, mais qui se referme aussitôt après, pour éviter un refoulement dans le mauvais sens ou la remontée de mauvaises odeurs. Le clapet en lui-même se compose d'un joint d'étanchéité pour garantir une obstruction parfaite, et il se démonte pour pouvoir le nettoyer régulièrement — tous les mois environ.
Quel que soit le matériau choisi pour le clapet anti-retour (PVC, laiton ou inox), assurez-vous qu'il porte bien la mention NF, un gage de qualité.

La pose d'un clapet anti-retour

Avant de choisir un clapet anti-retour, demandez-vous où vous souhaitez l'installer. Votre problème de refoulement est général et concerne l'ensemble de vos canalisations ? Posez alors le clapet après le compteur d'eau et le robinet d'arrêt général. Si le problème se limite à une seule installation sanitaire, comme les toilettes, la douche, ou encore le lave-vaisselle et le lave-linge, placez le clapet au niveau de son évacuation.

Vous devrez également prendre en compte le diamètre de la tuyauterie sur laquelle votre équipement sera installé pour choisir le même pour votre clapet et le raccorder parfaitement.
Pour effectuer la pose vous-même, vous devrez dans un premier temps couper le tuyau sur lequel sera installé le clapet, bien vérifier le sens de la circulation de l'eau (généralement indiqué par une flèche) pour ensuite coller le clapet dans le bon sens avec une colle adaptée au matériau choisi. Si vous préférez passer par un professionnel, sachez qu'un plombier ne devrait pas passer trop de temps pour cette pose relativement simple, et le tarif ne devrait pas dépasser les 100 euros. Demandez un devis pour éviter les mauvaises surprises.

Les différents types de clapets anti-retour

Si le principe reste le même, il existe plusieurs modèles de clapets anti-retour, à choisir selon l'endroit où vous le poserez et la pression de l'eau :

  • les clapets anti-retour à battant et même double battant pour éviter ce qu'on appelle les "coups de bélier", ces bruits que peut faire le clapet en se refermant après un passage d'eau important. Idéal pour des pressions faibles.
  • les clapets anti-retour guidé, pour les débits d'eau importants, comme pour les eaux usées par exemple.
  • les clapets anti-retour à bille, eux aussi adaptés pour les pressions importantes.
  • les clapets anti-retour à disque concentrique, très silencieux et utilisés sur les pompes.

Selon le matériau et le diamètre choisi pour votre clapet anti-retour, son prix variera entre 5 euros et 40 euros environ.

Le clapet anti-retour pour la hotte

Les clapets anti-retour pour la hotte fonctionnent sur le même principe mais s'installent à la sortie du moteur. Ils vont permettre à l'air de s'évacuer normalement quand la hotte fonctionne mais ne laisseront pas l'air froid pénétrer en sens inverse. Une fois posés, ils ont généralement une durée de vie égale à celle de la hotte.

Aménagements et travaux divers