Récupérer les encombrants : mode d'emploi

Une fois par mois, bon nombre de ménages se débarrassent de leurs meubles abîmés. Et ces encombrants peuvent être rénovés et/ou relookés. Mais avant de partir à la chasse aux trésors, quelques précautions s'imposent. Nos conseils.

Récupérer les encombrants : mode d'emploi
© 123RF/Cora Müller

Pile dans la mouvance de la déco récup', les encombrants représentent une véritable mine d'or quand on veut faire du neuf avec du vieux. Et se meubler avec les déchets des autres est un rêve qui pourrait bien devenir réalité. 

Bon à savoir : le ramassage des encombrants est un service assuré gratuitement par toutes les villes de France, il n'est donc pas question de vous le facturer, alors attention aux arnaques. 

Qu'appelle-t-on encombrants ? 

Par encombrants, on sous-entend tous les déchets issus de l'activité domestique qui, de par leur volume et/ou leur poids, ne peuvent être ramassés par la collecte usuelle des déchets ménagers. C'est pourquoi ils nécessitent un mode de traitement bien particulier et doivent être déposés sur la voie publique. Quand ? La veille au soir du jour de la collecte, ou le plus tard possible. Les conditions de collecte des encombrants étant définies par un arrêté pris par le maire. Il peut s'agir soit d'une collecte à date fixe ou sur rendez-vous (c'est le cas dans la plupart des grandes villes), d'un dépôt dans des centres de réception mis à la disposition du public ou d'un dépôt dans une installation de traitement ou de récupération. En pratique, il vaut mieux vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les modes de prise en charge de vos encombrants.

Si aucune liste d'encombrants n'a été dressée par la loi, sont considérés comme encombrants :

  • le mobilier (chaise, table, armoire, dressing...),
  • la literie (sommier et matelas), 
  • l'électroménager volumineux (réfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, machine à laver, cuisinière...),  
  • l'audiovisuel (télévision, chaîne Hifi, lecteur DVD...), 
  • les équipements sanitaires, 
  • les équipements de puériculture, 
  • les équipement de jardin (parasol, barbecue, toboggan...), 
  • les portes et fenêtres, 
  • les revêtements de sol, 
  • le bois et les planches, 
  • les objets de loisir (vélo, piscine, appareils de musculation...),
  • les cartons...

Et voici les éléments qui ne sont pas considérés comme des encombrants, et de fait, non éligibles à la collecte. Ils devront donc être déposés à la déchetterie la plus proche de chez vous, chez le garagiste ou dans d'autres points de collecte adaptés : 

  • les gravats, 
  • les pneus usagés, 
  • les véhicules à moteur,
  • les bouteilles de gaz,
  • les déchets dangereux (acides, solvants liquides, peintures, huiles, batteries et piles...),
  • les tubes néons et ampoules à économie d'énergie,
  • les déchets verts...

Ai-je le droit de récupérer les encombrants ? 

Si au détour d'une rue, vous tombez sur un objet qui vous plaît au beau milieu des encombrants, pouvez-vous vous servir ? Juridiquement, la réponse est oui ! Par définition, les encombrants sont des objets abandonnés par leur ancien propriétaire, rien ne vous empêche donc de les récupérer, puisqu'ils sont tombés dans le domaine public. 

Pour ce faire, la veille de la collecte, commencez par vous munir d'une bonne paire de gants bien épais, on ne sait jamais sur quoi on va tomber et habillez-vous en conséquence, en préférant des vêtements auxquels vous ne tenez pas vraiment. Si vous avez la possibilité d'être véhiculé.e.s, c'est mieux mais vous pouvez aussi rapporter de belles trouvailles en vous déplaçant à pied. 

Aussi, il existe une application, Ruecup (uniquement dispo sur Android) qui, comme son nom l'indique, vous permet de rechercher, localiser, récupérer ou signaler ce qui se trouve sur les trottoirs des rues de votre quartier. 

Comment recycler les encombrants ?

Un bon moyen de se faciliter la vie ! Une fois le ou les objet(s) repéré(s), il s'agit d'en évaluer l'état. Pour cela, faites le tour du propriétaire en l'examinant sous toutes les coutures, en retirant les tiroirs au besoin, en grattant... Afin de ne pas ramener de meubles ou d'objets infectés par les insectes - punaises de lit en tête - ou par des champignons, notre conseil est de laisser les meubles douteux, effrités ou criblés de trous, tant pis pour eux. Une fois votre appréciation réalisée, il va falloir le rénover, voire le relooker et grâce aux nombreux tuto vidéo présents sur YouTube, c'est un véritable jeu d'enfant, à condition d'être bien équipé.e et d'avoir les bons outils. 

Pour offrir un nouveau look pour une nouvelle vie aux encombrants récupérés dans la rue, la première et fondamentale étape consiste à les nettoyer. On commence par les aspirer, leur passer un bon coup de chiffon, les récurer à l'eau tiède et au savon de Marseille, au bicarbonate de soude comme au savon noir, à laver les textiles en machine. Voire à traiter les meubles boisés contre les nuisibles, avec un désinfectant ou une laque et en mettant le meuble en quarantaine pendant 24 à 48 heures dans un emballage hermétique. Ensuite, on le désosse afin de pouvoir le poncer. Il existe maintenant des sous-couches capables d'éviter le ponçage pour les plus pressé.e.s. Au besoin, on rebouche les trous à l'aide de pâte à bois et on le répare avec de la colle à bois. On lui donne un bon coup de pinceau et on termine par un vernis protecteur et voilà, le tour est joué ! 

Brocante et vide-greniers