Comment faire un herbier ? Classique comme revisité !

Aussi ludique qu'artistique, la création d'un herbier demande patience et minutie mais, croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle. Récolte, séchage puis collage, découvrez à quel point concevoir un herbier n'est pas bien compliqué.

Comment faire un herbier ? Classique comme revisité !
© Frédéric Baron-Morin pour Ivy Paysagiste

Véritable madeleine de Proust, l'herbier a plus que jamais le vent en poupe. Par définition, herbier est le nom donné à cette collection de plantes et fleurs séchées, conservées à plat entre les pages d'un beau carnet. D'abord pédagogique, l'herbier est, au fil des années, devenu un loisir créatif au même titre que le punch needle ou le macramé. Aujourd'hui, il se fait même objet du désir, preuve que l'engouement pour la déco green ne faiblit pas, bien au contraire ! Et voici comment lui donner vie. 

Réaliser un herbier traditionnel 

Destinées à être étudiées et recensées, les variétés qui composaient l'herbier de notre enfance étaient aussi diverses que variées. Pour façonner un herbier traditionnel, il fallait un sécateur ou une paire de ciseaux, un pinceau, de la colle liquide translucide ou du masking tape, un crayon ou des étiquettes et un carnet, cahier ou classeur. Première étape et non des moindres : la récolte des plantes et fleurs avec délicatesse et par temps sec, afin d'éviter tout risque de moisissure. Pour ce faire, vous aviez le choix : garder le système racinaire, ou pas ! L'important étant évidemment de réaliser une cueillette raisonnable et raisonnée. Deuxième étape : le séchage de votre récolte entre deux feuilles de papier journal sous une presse - mais des gros livres faisaient aussi très bien l'affaire. Trois semaines durant, il fallait changer les feuilles régulièrement pour ne pas que les plantes et fleurs ne s'y accrochent. Troisième étape du processus ? Le collage de vos trouvailles sur le support de votre choix - idéalement un papier épais de style Canson - à l'aide d'une colle liquide incolore ou de petits bouts de masking tape. Enfin, vous pouviez noter son nom scientifique ou latin, sa famille botanique, le lieu de sa récolte... sous chacune des variétés. Une fois votre herbier créé, il était conseillé de le conserver dans un endroit à l'abri de la lumière et de l'humidité. 

faire-un-herbier
© Ivy Paysagiste

Réaliser un herbier façon cadre fleuri

Concernant la version modernisée de l'herbier, cette composition de feuilles et de fleurs séchées enserrées dans un cadre en verre et laiton doré, elle comporte quelques subtilités. Si les étapes essentielles de la récolte et du séchage restent sensiblement les mêmes - exception faite du système racinaire, trop épais pour être glissé sous verre et à oublier donc - celle du collage demande plus de soin encore. Par définition transparent, le verre du cadre ne laisse que peu de place à l'erreur et un point de colle un peu dense peut vite jurer au milieu d'un herbier raffiné. Bien à plat, laissez libre cours à votre créativité et réalisez une mise en scène végétale inspirante sur la face droite de votre cadre. Une fois que cette dernière vous plaît un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, refermez le cadre et placez-le à la verticale. Si tout reste en place, bravo à vous, mais si quelques végétaux séchés se font la malle, utilisez le pinceau et la colle liquide ou le masking tape pour les fixer. Laissez sécher quelques minutes puis refermez à nouveau, normalement c'est tout bon ! Accroché au mur ou posé sur une étagère, toujours loin de la lumière, votre herbier façon cadre fleuri apportera une belle touche de fraîcheur et de belles couleurs à votre intérieur. 

herbier-dans-un-cadre-en-verre
La rédaction s'est essayée à l'art de l'herbier et voilà le résultat ! © Julie Guillermet/Journal des Femmes

Des ateliers pour faire votre propre herbier 

  • Chez Ivy Paysagiste, l'atelier herbier propose un large choix de fleurs et feuilles séchées. Il dure 1h et coûte 35 euros / Cour Damoye, 12 place de la Bastille 75011 Paris 
  • Chez Herbaluna, l'atelier comprend la création d'une presse botanique, la récolte des échantillons, la mise sous presse et la réalisation d'un herbier. Il dure 3h et coûte 50 euros / 57 rue de la mare 75020 Paris ou à votre domicile
  • Chez Herbarium, l'atelier s'étend de la mise sous presse jusqu'au montage sous cadre. Il dure 2h et coûte 65 euros / L'Atelier Herbarium, 155 rue de Belleville 75019 Paris
  • Chez Caroline M. designeuse végétale, via Wecandoo, l'atelier permet de faire le plein de conseils avisés et de créer son herbier personnalisé. Il dure 1h30 et coûte 35 euros / dans le centre-ville de Marseille
  • Chez Pampa, l'atelier dure 2h et coûte 65 euros / 13 rue de Sambre et Meuse 75010 Paris