Teinture végétale : comment teindre ses textiles naturellement ?

Vous avez envie de donner de belles couleurs à vos textiles sans opter pour des produits chimiques ? La teinture végétale, une façon naturelle de colorer ses tissus avec des plantes, est sans doute faite pour vous. Nous vous proposons de découvrir les grands principes pour teindre vos textiles vous-même et vous offrir ce coussin bleu indigo dont vous rêvez.

Teinture végétale : comment teindre ses textiles naturellement ?
© Whole

Si vous connaissez sans doute déjà les teintures naturelles pour les cheveux, à base de henné par exemple, vous ne savez peut-être pas qu'il est aussi possible de teindre ses textiles à partir de plantes. Il s'agit en réalité de la technique ancestrale pour colorer les tissus et elle revient en force dans l'univers du DIY afin d'opter pour des textiles teintés sans produits chimiques. Et puisque le choix des plantes est vaste, la teinture végétale représente une source infinie de teintes et nuances tout en respectant l'environnement et la peau. Oignon, thym, avocat, betterave, myrtille… votre panier de courses cache par exemple de très jolis pigments.

Le choix du tissu à teindre et sa préparation

Pour que la teinture végétale fonctionne au mieux, il faut préférer un tissu naturel, à savoir le coton, la soie, le lin ou la laine. Sur les textiles synthétiques, le résultat est incertain car les pigments des couleurs ne parviennent pas toujours à se fixer en raison des traitements que le tissu a subi durant sa fabrication. Si vous souhaitez teindre un tissu synthétique, il faudra alors faire un essai au préalable. En revanche, il n'y a pas de restrictions sur le type d'accessoires ! Vous pourrez ainsi réaliser des coussins, des plaids mais aussi des nappes et des serviettes ou tout autre accessoire déco en plus des vêtements.

Avant teinture, tous les textiles devront être lavés à l'eau et au savon doux pour les débarrasser de leur apprêt. Cela permettra de préparer la fibre pour l'accroche des colorants. Mais ce lavage ne sera pas suffisant et il faudra mordancer le textile en le plongeant dans un bain d'eau, d'alun (30% du poids du tissu) et de crème de tartre (7%). Vous ferez bouillir le tout une heure avant de laisser refroidir, de rincer et de laisser sécher. Si vous n'avez pas d'alun, faites tremper le tissu une demi-journée dans une bassine d'eau avec du vinaigre blanc.

Le principe de base pour teindre ses tissus

La teinture végétale n'est pas complexe à réaliser, elle demande simplement un peu de patience. Pour une teinture par décoction, après le mordançage, il faut préparer le bain de teinture en plaçant les plantes dans l'eau froide et en faisant chauffer jusqu'à ébullition pendant une heure. Pour éviter que les plantes fassent des taches sur les textiles, on préférera filtrer la préparation et laisser refroidir. On pourra alors plonger le tissu dans le bain en le faisant bouillir à nouveau. Veillez à remuer suffisamment pour que la teinture soit uniforme et surveillez la coloration pour pouvoir égoutter le tissu une fois la teinte souhaitée obtenue. Il suffira ensuite de laisser refroidir et de rincer à l'eau claire puis d'étendre la réalisation pour le séchage.

Si vous utilisez des fleurs fraîches ou des baies, la teinture végétale devra être réalisée par bain unique et les baies devront macérer quelques jours.

teinture végétale
© nito500 - 123RF

Des fleurs, plantes et feuilles pour chaque couleur

Pour obtenir une teinture naturelle, il est possible d'utiliser des feuilles, des fleurs, des racines ou des écorces de plantes tinctoriales. De nombreuses ressources peuvent ainsi être utilisées tout en sachant que la couleur obtenue ne sera pas toujours la même selon si vous utilisez la fleur ou la racine d'une même plante. Dans tous les cas, il faut s'assurer que les végétaux choisis ne sont pas toxiques, notamment une fois chauffés. Voici quelques exemple de plantes que vous pouvez utiliser en fonction de la couleur souhaitée :

  • Les tons de rouge : vous pourrez opter pour de la garance, des pelures d'oignon rouge ou des fleurs d'hibiscus.
  • Les tons de rose et mauve : les myrtilles vous permettront d'obtenir une teinture allant du mauve au violet. Le coquelicot permettra de varier les nuances en fonction de la quantité de pétales.
  • Les tons de bleu : pour obtenir une teinte indigo, il faut utiliser les feuilles du pastel des teinturiers ou Guède ou encore le persicaire à indigo. Vous obtiendrez aussi des nuances bleues avec les mûres et les fleurs de lavande. Les myrtilles pourront également donner du bleu, notamment si on ajoute de la lessive de cendre comme additif.
  • Les tons de jaune : ils s'obtiennent avec une grande variété de plantes et s'étendent du jaune au vert en passant par des couleurs plus orangées. Vous pourrez utiliser le safran, les pelures d'oignon, le millepertuis, l'artichaut, le tournesol ou encore le curcuma.
  • Les tons de vert : optez pour le thym, la fougère ou les épinards.
  • Les tons de beige à brun : utilisez l'écorce de genévrier, de chêne pédonculé, de châtaignier ou d'érable.

Des stages et des livres pour apprendre la teinture végétale

Pour ceux qui n'oseraient pas se lancer seul, il existe des stages pour s'initier à la teinture végétale. Les cours permettent d'en apprendre plus sur les différentes plantes que l'on peut utiliser et vous réaliserez généralement la teinture d'une petite pièce pour appréhender la technique. Et pour tester à la maison, vous pouvez vous tourner vers des ouvrages comme :

  • Teintures végétales d'Aurelia Wolff aux éditions Eyrolles
  • Guide des teintures naturelles de Marie Marquet aux éditions Belin
  • Le guide de la teinture végétale d'Abigail Booth aux éditions Dessain et Tolra

Enfin, pour les plus paresseux, sachez que la marque Whole propose uniquement des textiles colorés à partir de végétaux.

Teinture végétale : comment teindre ses textiles naturellement ?
Teinture végétale : comment teindre ses textiles naturellement ?

Si vous connaissez sans doute déjà les teintures naturelles pour les cheveux, à base de henné par exemple, vous ne savez peut-être pas qu'il est aussi possible de teindre ses textiles à partir de plantes . Il s'agit en réalité de la technique...