Bureau pour deux : bien aménager l'espace pour ne pas se gêner

La démocratisation du télétravail a profondément changé nos routines. Aujourd'hui, il n'est plus rare de partager quotidiennement son "bureau" avec un conjoint ou un colocataire, travaillant également à domicile. Mais pour que cette cohabitation soit un succès, il est essentiel d'aménager correctement l'espace, en suivant ces quelques conseils de base.

Bureau pour deux : bien aménager l'espace pour ne pas se gêner
© Castorama

À la maison, il est possible de partager un bureau à deux si certains aménagements ont été réalisés en amont. Des meubles adaptés aux besoins de chacun, un éclairage personnalisé, des rangements supplémentaires ou encore une cloison mobile, voici nos meilleures idées pour travailler à deux dans de bonnes conditions. 

Comment agencer un bureau partagé ?

L'aménagement d'un bureau pour deux est forcément contraint par la superficie. Avec moins de 9 m2 disponible, il est souvent difficile de dissocier les espaces de travail sous peine d'encombrer la circulation - dans ce cas de figure, on privilégie plutôt un grand bureau pour deux qui file le long du mur. Il faut aussi penser à l'amplitude nécessaire pour bouger les chaises sans se gêner mutuellement, notamment si l'on souhaite travailler dos à dos. Enfin, l'agencement du bureau partagé peut s'appuyer sur les renfoncements et autres alcôves atypiques.

Choisir les rangements pour chaque (télé)travailleur

Pour éviter de se marcher dessus, il convient de prévoir suffisamment de rangements dans le futur bureau partagé. La papeterie et l'imprimante peuvent être installées sur une étagère commune aux deux travailleurs, mais il est important de réserver des rangements individuels, pour que chacun puisse organiser ses affaires comme il le souhaite. Un caisson à portée de mains, des boîtes colorées ou étiquetées, des dessertes, il existe aujourd'hui des systèmes de stockage adaptés aux besoins de tous.

Un bureau pour deux confortable

Même à domicile, il est crucial de prévoir suffisamment d'espace pour s'étaler pendant les heures de travail. Les secrétaires et autres solutions rétractables (bien que pratiques) risquent de manquer de confort pour des journées passées derrière l'écran. Le bureau doit être suffisamment large pour répondre aux besoins des deux télétravailleurs - par exemple si l'un d'eux possède plusieurs écrans, un grand clavier ou une tablette graphique, un meuble aux dimensions standards est insuffisant.  

Comment éclairer un bureau pour deux ?

eclairage-bureau-pour-deux
© IKEA

La luminosité est un sujet épineux puisqu'en fonction des missions, des activités professionnelles, les envies varient. Dépendre uniquement du plafonnier n'est pas une bonne idée : l'un des travailleurs peut avoir besoin d'obscurité pour distinguer correctement son écran quand l'autre recherche au contraire la lumière. Des appliques avec bras mobiles ou des lampes à poser, les modèles choisis importent peu tant qu'ils permettent à l'un et à l'autre de moduler la luminosité de son bureau.

Délimiter chaque zone de travail

Délimiter des "zones" est sûrement le meilleur moyen d'éviter les tensions inutiles du home office, surtout lorsque la table de travail est partagée. Un pied central, un caisson, des chaises dépareillées, indiquent en un coup d'œil à qui appartient cette partie du bureau. Il est aussi possible de scinder l'espace avec deux papiers peints distincts ou des couleurs de peinture contrastées.

Séparer les espaces de travail avec une cloison

La cloison, pleine ou ajourée, peut également être envisagée pour scinder le bureau en deux, tout du moins si les mètres carrés le permettent. Les verrières et les claustras ont l'avantage de séparer sans occulter la lumière et sont donc particulièrement adaptés à cette problématique. Il ne faut toutefois pas négliger l'option du voilage, plus économique, mais tout aussi efficace pour séparer l'espace. Enfin, les panneaux japonais offrent la modularité nécessaire aux petits volumes pour dessiner deux bureaux distincts.

Quelle déco dans le bureau partagé ?

Le secret d'une cohabitation réussie ? Laisser à chacun la possibilité de personnaliser son espace de travail comme il le souhaite. Car partager un bureau ne veut pas forcément dire en partager la déco. D'où l'importance de disposer des étagères pour les plantes et les bibelots, des panneaux d'affichage en liège où épingler les inspirations du moment, les rendez-vous importants ou même des citations. Des murs blancs suffisent pour que la pièce conserve sa neutralité en dépit de cette nouvelle liberté d'expression.