Tendance olé olé : en déco, on ne sait plus à quel sein se vouer !

Au diable la censure des tétons, l'heure est à la libération et il y a du monde au balcon. De toutes sortes, les poitrines pointent le bout de leur nez dans notre déco intérieure. Linge de lit, art de la table et accessoires adoptent la tendance nénés... Oserez-vous l'embrasser ?

Tendance olé olé : en déco, on ne sait plus à quel sein se vouer !
© Group Partner/Fleux

Amateur de tendances déco un peu barrées ? Voilà qui devrait vous faire prendre votre pied. Alors que cet été, on plongeait tête la première dans le grand bain de la déco aquatique, qu'hier encore, la déco nous faisait les yeux doux, à l'aube de 2019, place à une nouvelle tendance au top(less) : les nénés.  

presse-papiers-sein
Presse-papiers en forme de sein : 14,90 euros chez Fleux © DOIY Design

Des seins partout pour une déco décomplexée... mais pas vulgaire

Créé pour lutter contre la censure des tétons (de femmes) sur les réseaux sociaux, le mouvement #FreeTheNipple - comprendre : libérez le(s) téton(s) ! - a fait souffler un vent de liberté. Une bouffée d'air frais qui semble avoir inspirée les designers et créateurs. En effet, ces derniers ont fait mentir Le Tartuffe de Molière et son célèbre "Couvrez ce sein que je ne saurais voir"Aujourd'hui, le sein ne se cache plus et s'exhibe à tout-va. En presse-papiers bien galbé chez l'éditeur barcelonais DOIY Design ou en tapis de bains à motifs paire de seins chez le studio de design new-yorkais, Cold Picnic. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par coldpicnic (@coldpicnic) le

Sur Instagram toujours, coup de foudre pour le profil de Group Partner. Créé en 2012 par Isaac Nichols, un fondu de céramique dont le travail gravite autour de l'acceptation de soi, de la sexualité et de l'amour des plantes, ce studio basé à Brooklyn s'est peu à peu transformé en usine à petits pots affublés de poitrines nues, comme vêtues. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Group Partner (@grouppartner) le

De juin à septembre 2018, le Palais de Tokyo a consacré une exposition à l'artiste designer et plasticienne française Laure Prouvost. Dès l'entrée, sa fontaine nourricière ne pouvait pas vous échapper ! 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Julie Zwingelstein (@juliezwing) le

Sélection inspirée pour adopter la tendance nénés !

Diplômée de l'E.N.S.A.D. où elle a étudié l'art et de l'école Boulle à Paris qui l'a amenée vers la bijouterie, Juliette a fondé Coucou Suzette à son retour de Tokyo. C'est là-bas qu'elle est tombée amoureuse du kitsch après y avoir vécu quelques temps. Née d'une bague en forme de sein réalisée pour une amie, l'idée d'en faire un business et finalement son métier a germé. Aujourd'hui, l'esthétique ludique 100% girl power de ses créations a tapé dans l’œil de la chanteuse belge Angèle qui en use et en abuse dans ses clips.

boite-sein-coucou-suzette
Boîte sein : 45 euros © Coucou Suzette
ruban-adhesif-sein-coucou-suzette
Ruban décoratif Seins : 5 euros © Coucou Suzette

Chez Urban Outfitters aussi, la tendance nénés fait forte impression, du linge de lit à l'art de la table !  

housse-de-couette-seins
Housse de couette et taie d'oreiller imprimé Boob : à partir de 40 euros © Urban Outfitters
tasse-motif-sein
Tasse à motif seins : 12 euros © Urban Outfitters