Le slow design, quésaco ?

Le slow design, qui prône une déco écolo, belle, simple et non standardisée, séduit de plus en plus de designers. Dominique Firinga nous parle de cette tendance qui a inspiré la création de son mobilier éco-conçu, Excepto.

pack3tailles bureau 8578 copie
Dominique Firinga, fondatrice d'Excepto © P. Firinga

JournalDesFemmes.com : Présentez-nous votre parcours en quelques mots...
Dominique Firinga : Après une formation d'ingénieur spécialisée dans les techniques autour du bois, je suis devenu ingénieure en recherche et développement. J'ai ensuite effectué une formation sur l'économie circulaire qui m'a donné envie de créer ma propre entreprise, Décodex.  

Qu'est-ce qui vous a poussé à fonder votre entreprise ?
J'avais envie de me lancer dans l'entreprenariat. Mon projet résidait dans la structuration de la filière du recyclage des déchets d'éléments d'ameublement (DEA). En juillet 2013, j'ai ainsi créé Décodex, une entreprise destinée à fabriquer et à commercialiser des meubles éco-conçus sous la marque Excepto.

"Le slow design permet de donner accès au design et à l'esthétique au plus grand nombre de personnes."

Qu'est-ce que le slow design ?
Le slow design, c'est la possibilité de proposer des objets déco ou des meubles qui redonnent du sens à l'objet. Le slow design permet de donner accès au design et à l'esthétique au plus grand nombre de personnes. Excepto s'appuie sur la qualité de la matière et sur des savoir-faire ancestraux ou actuels pour présenter des pièces uniques ou en séries limitées, à la fois esthétiques et fabriquées dans un esprit durable. En proposant des pièces originales, authentifiées comme telles par un codex, à savoir une petite étiquette qui attribue un numéro d'identification à chaque meuble, Excepto lutte contre l'uniformisation de l'offre et la standardisation de masse des grands distributeurs. Les meubles Excepto représentent des solutions de rangement et de décoration audacieuses et créatives dessinées par des designers.

grosplan optimiste salle2bain 8492 watermarked
Tiroir-étagère par Excepto © P. Firinga

Vous avez collaboré avec un collectif de designers, les Optimistes. Que pouvez-vous nous en dire ?
J'ai rencontré le collectif des Designers Optimistes lors d'un salon à Mâcon (Saône-et-Loire). Au cours de la discussion, nous nous sommes rendus compte que nous partagions les mêmes idées : donner la priorité à la créativité et à l'esthétique, tout en respectant les principes liés au développement durable. Excepto a pour vocation de proposer des challenges d'upcycling aux designers. Les Optimistes se sont prêtés au jeu et ont signé pour Excepto une collection de rangements simples et bien pensés, conçus à base de bois. J'ai d'abord repéré les matériaux disponibles à la création, puis les ai proposés aux designers. En privilégiant des matériaux existants, on minimise l'impact sur l'environnement. Les Optimistes ont relevé le défi haut la main en tenant compte des contraintes actuelles et techniques, des modes de vies et du sens que l'on peut donner à un objet.

Quelle est votre dernière création coup de cœur ?
Les frères Campana sont pour moi très inspirants. J'avais aussi été charmée par une exposition au musée du Guggenheim à Bilbao en 2011, dédiée aux artistes du Pop Art qui dénonçaient déjà, dans les années 1970, les excès de la société de consommation et la dégradation de la planète, à travers des œuvres réalisées à partir de déchets.

Quels sont vos projets ?
J'aimerais collaborer avec une école de design. L'énergie et l'enthousiasme des jeunes designers reflètent tout à fait l'esprit de Décodex. 

pack3tailles bureau 8335 watermarked v2
Tiroirs dépareillés et récup' transformés en étagères par Excepto © P. Firinga

Le slow design, quésaco ?
Le slow design, quésaco ?

Dominique Firinga, fondatrice d'Excepto © P. Firinga JournalDesFemmes.com :  Présentez-nous votre parcours en quelques mots... Dominique Firinga : Après une formation d'ingénieur spécialisée dans les techniques autour du bois, je suis...