Qui a dit que le bricolage était l'apanage des hommes ? Surtout pas nous !

Nous les femmes, nous le charme... et surtout nous les bricoleuses (pas que) du dimanche, nous n'avons pas peur de remonter nos manches ! Ce n'est pas nouveau mais, comme les clichés ont la peau dure, il est de bon augure d'affirmer haut et fort que non, les hommes n'ont pas le monopole de la réparation à domicile. Chiffres à l'appui.

Qui a dit que le bricolage était l'apanage des hommes ? Surtout pas nous !
© 123RF/akz

Pour preuve, s'il en fallait encore une, de l'attrait de la gente féminine pour le bricolage en général et la réparation à la maison en particulier, la start-up Spareka a récemment mené une étude dont les résultats parlent d'eux-mêmes. En sept années, la part de femmes qui regardent des tuto brico sur la chaîne YouTube de l'expert de l'auto-réparation a plus que doublé. Au lancement de la chaîne en 2012, 16 % de l'audience était féminine et c'est aujourd'hui 35 % de femmes qui se documentent sur le réparer soi-même à moindre frais. Une évolution confirmée depuis janvier 2019, 44 % des visiteurs du site sont des femmes. Si le chemin vers la parité salariale est encore long, la lutte contre l'obsolescence programmée semble rassembler et enthousiasmer les deux sexes. Un dernier chiffre pour le moins étonnant ? 63 % des hommes estiment que les femmes sont "habiles, réfléchies et épatantes lorsqu'elles réparent un appareil", voilà qui nous fait une belle jambe ! 

Site : www.spareka.fr

Qui a dit que le bricolage était l'apanage des hommes ? Surtout pas nous !
Qui a dit que le bricolage était l'apanage des hommes ? Surtout pas nous !

Pour preuve, s'il en fallait encore une, de l'attrait de la gente féminine pour le bricolage en général et la réparation à la maison en particulier, la start-up Spareka a récemment mené une étude dont les résultats parlent d'eux-mêmes. En...