Selency préfère le Green Friday au Black Friday

Comme un pied de nez à l'hyper-consommation encouragée par le Black Friday, Selency décide, cette année, de le boycotter. Oubliés promotions et rabais, place à des actions caritatives en faveur de l'environnement. Explications.

Selency préfère le Green Friday au Black Friday
© Selency

Venu des États Unis et du Canada, le "vendredi noir", communément appelé Black Friday a lieu le dernier vendredi du mois de novembre. Synonyme de promo à gogo, de déstockage et de ristournes toujours plus alléchantes, le Black Friday entraîne bien souvent une course à la (sur)consommation. Estimées à 5,7 milliards d'euros par le CRR ou Center for retail research, les dépenses des consommateurs à l'occasion du Black Friday donnent le vertige. 

De plus en plus suivi en France, cet événement commercial n'est pourtant pas au goût de tout le monde. A l'image du site de brocante en ligne Selency qui dit non au Black Friday, au profit d'un Green Friday. Une initiative lancée par un collectif d'associations et d'entreprises, avec le soutien de la ville de Paris, qui mène des actions en faveur d'une consommation plus responsable et raisonnée

Boutique en ligne qui propose des meubles et objets de seconde main et défenseur du consommer local, Selency a été sensible et inspirée par l'esprit Green Friday. C'est ainsi qu'elle a rejoint le mouvement. Concrètement ? Vendredi 23 novembre 2018, Selency ne fera aucune promotion. A la place, l'enseigne s'engage à reverser 15% de son chiffre d'affaires, réalisé le jour J, à l'association Zéro Waste France. Last but not least, les 30 salariés de l'enseigne vont nettoyer les quais de Seine à Villeneuve-Saint-Georges aux côtés de l'association OSE qui oeuvre pour l'environnement depuis 1990. Une démarche qui fait sens et à laquelle on adhère totalement ! 

green-friday-selency
© Capture écran du site Selency