Pour ou contre... le papier peint trompe-l'œil ?

Drôle et ludique pour certains, peu flatteur pour les intérieurs et pas chic pour d'autres, le papier peint trompe-l'œil crée débat, jusqu'au sein de la rédaction. On pose les arguments à plat et on fait le bilan. Alors, pour ou contre ?

Pour ou contre... le papier peint trompe-l'œil ?
© Rebel Walls

Pour le papier peint trompe-l'œil 

Le trompe-l'œil, ultra réaliste, a connu son heure de gloire durant la Renaissance et de grands noms de la peinture s'y sont essayé. Jouant de la perception, des perspectives et dépendant du talent de ceux qui s'y attellent, le trompe-l'œil crée un véritable décor sur les murs. À rapprocher des papiers peints panoramiques et leur paysage XXL, le papier peint en trompe-l'œil permet d'étendre une décoration dans une pièce. Et c'est bien là l’intérêt de ce type de modèle : dynamiser l'espace, accessoiriser le mur et troubler la perception.

Le trompe-l'œil peut prendre différentes formes et imiter tout ce que l'on veut. Une fausse bibliothèque, une verrière ou des plantes pour un rendu réaliste. Un paysage exotique, un coucher de soleil ou un motif graphique et hypnotique façon illusion d'optique pour un rendu ludique et surréaliste. À chacun de penser son décor comme il le souhaite. Particulièrement appréciable dans une chambre d'enfant, le papier peint trompe-l'œil agrandit visuellement l'espace attire... l’œil. 

Faux palmier, mais vrai papier peint © Rebel Walls

Contre le papier peint trompe-l'œil 

"Les apparences sont trompeuses" dit-on. Et dans le cas du trompe-l'œil, elles le sont. Ainsi, le côté décevant du papier peint trompe-l'œil est bien possible. Si l'on s'attend à un mur en brique rugueux et minéral, à un revêtement en cuir luxueux ou à un marbre froid et nervuré, n'est-il pas frustrant de se rendre compte qu'il s'agit en fait d'un simple papier imitant une texture ? Assurément. 

Autre déception, plus commune, celle d'un papier peint trompe-l'œil qui, justement, ne trompe pas l’œil. Si les techniques sont de plus en plus perfectionnées pour se rapprocher de la réalité, l’imitation peut ne pas du tout fonctionner et le papier peint devient un élément cheap qui peut ruiner beaucoup d'efforts décoratifs...

L'avis de la rédac' et nos conseils

Le papier peint trompe-l'œil est tout à fait envisageable si la qualité est au rendez-vous. Mais bien souvent, le prix sera très élevé. Investir autant pour un décor dont on voudra certainement changer rapidement est-il une bonne idée ? Plutôt dubitative, la rédaction vous conseille d'éviter les imitations de matières (marbre, bois, brique) ou d'objets ou meubles (livres, bibliothèque, fenêtre) et de vous concentrer sur des fresques, des paysages XXL, des dessins naïfs ou des décors ludiques pour les chambres d'enfant. Certes on s'éloigne un peu du trompe-l’œil traditionnel, mais le résultat n'en sera que plus beau. Ça tombe bien, voici une riche sélection de papiers peints panoramiques dans cet esprit. 

Quand la verrière se fait trompeuse © Christophe Koziel pour 4 Murs
Façon tressage de fibres végétales © Rebel Walls

Pour ou contre... le papier peint trompe-l'œil ?
Pour ou contre... le papier peint trompe-l'œil ?

Pour le papier peint trompe-l'œil  Le trompe-l'œil, ultra réaliste, a connu son heure de gloire durant la Renaissance et de grands noms de la peinture s'y sont essayé. Jouant de la perception, des perspectives et dépendant du talent de...