Le style bohème chic en déco

En déco, le style bohème chic, ou hippie chic, est joyeux, désinvolte et sort des sentiers battus. Cette ambiance se veut un mix d'imprimés, de couleurs et d'objets parfois inattendus. Découvrez comment l'appliquer chez vous et faire de votre intérieur celui d'une vraie gipsy queen !

Au-delà de ses origines géographiques et culturelles, dans l'imaginaire collectif, la bohème, c'est une vie insouciante, sans trop de règles et de codes. Une vie d'artistes aussi, qui fait parfois rêver tant elle évoque liberté et légèreté. En déco, le style bohème (boho-chic pour les anglophones) est très influencé par les années 1960-1970 et le mouvement hippie. Il peut se caractériser par un certain amoncellement d'objets et de mobilier hétéroclites, rapportées de voyages par exemple. Les couleurs sont fortes (rouge, violet, orange, jaune, turquoise, émeraude...), les motifs chargés (broderies, fleurs, rayures, impressions cachemire...) et les tissus ont une place importante (coussins, plaids, couvertures en patchwork...).

Pour une décoration bohème chic réussie, on n'hésite pas non plus à chiner dans les brocantes et vide-greniers pour commencer des collections en tous genres (miroirs oeil de sorcière, vieilles assiettes, trophées...), façon cabinet de curiosités. Tout ce joyeux bazar s'harmonise néanmoins avec beaucoup élégance. L'héritage des roulottes tziganes est assumé et nous fait voyager vers des contrées mystérieuses, en suivant les traces d'une troupe de cirque, d'une bande de copains en vadrouille ou de quelques danseuses bohémiennes.

Éloge de la liberté

On a tous dans notre imaginaire ces figures de tziganes aux allures sauvages, voyageant à travers l'Europe dans des roulottes de bois aux teintes éclatantes, ces femmes drapées de patchworks multicolores dont les chants, alliés aux sons des guitares, évoquent un univers où la liberté n'est pas un vain mot. Libres de toute convention, vivant en marge de la société, n'ayant pour attaches que leurs farouches chevaux et leurs maisons de fortune, ils ont façonné à leur manière un mode de vie affranchi, épris d'évasion et de romantisme.

Car, si le mot bohème, au sens géographique du terme, désigne cette région reculée d'Europe Centrale, perdue entre la République Tchèque et la Moravie, il représente aujourd'hui bien plus qu'une contrée lointaine : c'est tout un état d'esprit, une manière de vivre, un monde réel ou imaginaire qu'il évoque. "La bohème n'a rien et vit de tout ce qu'elle a" soulignait déjà Balzac au XIXe siècle, avant que Charles Aznavour ne finisse d'enchanter ce mot dans sa chanson qui nous a tous bercés un jour ou l'autre.

Cet éloge de la liberté, du bonheur simple et de la vie nomade est l'essence même du style bohème : loin des standards esthétiques ou des règles conventionnelles, la tendance bohème doit avant tout s'affranchir des a priori et se libérer des normes. Avec elle, tout est permis... et à profusion. Les couleurs se mélangent, les matières s'accumulent, les objets se serrent les uns contre les autres dans une joyeuse euphorie et une joie de vivre sans cesse renouvelée. C'est seulement en laissant libre court à son imaginaire, en oubliant la peur d'en "faire trop" et en osant les combinaisons les plus audacieuses que cet état d'esprit se reflétera dans la décoration.

Des couleurs qui éclatent

Inutile de tergiverser dans le choix des couleurs, toutes les teintes sont permises, les plus vives et les plus éclatantes étant absolument incontournables. On marie les rouges, les roses, les turquoise, les verts et les bleus pour un bouquet de tons étincelants. A la manière des patchworks bariolés, la décoration se doit de mélanger les palettes de couleurs et de choisir les tonalités les plus fortes, pour donner à l'ensemble une richesse chromatique signe d'opulence et de joie de vivre.

Tissus, guirlandes et paillettes

Dans ce tourbillon de couleurs, les matières ne sont pas en reste. Taffetas de soie, patchworks épais, châles de laine et étoffes en tout genre renforceront le côté chaleureux de la décoration. Qu'on les tende aux murs ou qu'on les jette négligemment sur un canapé, les tissus ont cette caractéristique de réchauffer l'espace et de lui conférer un aspect douillet. On métisse les toiles, on mélange les genres et l'on se prélasse ensuite dans cet univers conçu pour la rêverie. Pour la touche finale, on accroche des guirlandes lumineuses, de fleurs ou de paillettes pour qu'aucun recoin de la pièce ne soit oublié.

Accessoires surannés et détails nostalgiques

La tendance bohème sait savourer la nostalgie des objets et cherche dans les détails ces traces d'un univers fait de rêverie et d'icônes spirituelles. Quelques bougies de cire colorées, une ou deux petites poupées russes, une statue à l'effigie de la vierge Marie trouveront dans ce décor un charme empreint de poésie. Idem pour les meubles : une vieille malle de voyage, une table en bois peint ou des miroirs à l'or vieilli ajouteront au charme de la décoration.