Faillite de Made.com : livraisons des commandes, remboursements, vente des stocks... On fait le point

L'enseigne de décoration londonienne fondée en 2010 a déposé le bilan. Quel repreneur pour Made.com ? Quid des commandes en cours pour les clients ? Pourront-ils être remboursés ? Quand seront vendus les stocks et par qui ? Tout comprendre.

Faillite de Made.com : livraisons des commandes, remboursements, vente des stocks... On fait le point
© Capture écran site Made.com

[Mise à jour du 18 novembre 2022 à 16h30] Coup dur pour le monde de la décoration. Devenue une référence en matière d'ameublement design depuis sa création par Li Ning et Brent Hoberman il y a 12 ans, Made.com est en faillite et nombreux sont les clients souhaitant revoir leur argent. Quels recours ont-ils pour se faire rembourser ? Et quand seront mis en vente les stocks de la marque déchue ? On vous dit tout.

Comment expliquer la faillite de Made.com ?

Baisse de la demande liée à l'inflation, problèmes d'approvisionnement et de logistique... Malgré des collections toujours dans l'air du temps et des produits de belle facture, l'insatisfaction des clients, exaspérés par des délais de livraison assez longs et un service client pas toujours efficace, est palpable. Aussi, l'introduction en Bourse ratée de la société, qui avoisinait les 775 millions de livres en juin 2021, n'a pas aidée.

Commandes en attente de livraison : comment les récupérer ou se faire rembourser ?

Après la fermeture du site de Made.com annoncée en Home, PwC, en charge du dossier a indiqué ne pas être en mesure de fournir des détails sur l'avancement de commandes spécifiques. Cependant, ils précisent en disant "s'attendre à ce que toutes les commandes qui ont été validées soient livrées aux clients d'ici le 25 novembre 2022". Et si vous n'avez pas reçu votre commande à cette date, c'est qu'ils n'ont malheureusement pas été en mesure de vous l'expédier.

Sur les réseaux sociaux de la marque, on mesure, via des commentaires, l'ampleur des clients mécontents. Parmi les recours possibles pour ces derniers, l'association UFC-Que-Choisir conseille de vérifier le suivi de votre colis. S'il a été pris en charge par le transporteur, il devrait être livré - à moins qu'il craigne de ne pas être payé par l'entreprise. Dans ce cas, il pourra vous être demandé de vous acquitter des frais de livraison. Et s'il n'est pas encore arrivé sur la plateforme de distribution, il y a alors peu de chance que l'objet convoité arrive chez vous. Dans ce cas, il vous est recommandé de contacter votre banque pour faire jouer votre assurance de carte bancaire, qui peut vous protéger en cas de litige commercial. Aussi, sachez que certains clients ont saisi la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance, et son médiateur), une entité capable de trouver des arrangements à l'amiable. Et, sur Facebook, un groupe réunit les témoignages des clients lésés en attente de réponse. 

Qui est le repreneur de Made.com ?

Placée en liquidation judiciaire, la société Made Design Ltd a nommé trois administrateurs du cabinet PricewaterhouseCoopers pour gérer son dépôt de bilan. Quant au repreneur, il s'agit du groupe britannique et géant de l'habillement, Next, qui a déboursé 3,4 millions de livres pour racheter la marque, les noms de domaine et la propriété intellectuelle de Made.com. Preuve de plus, s'il en fallait une, que Mode et Déco font vraiment bon ménage.

Quand seront vendus les stocks de Made.com ?

Assises, luminaires, accessoires déco... Ce sont des milliers de meubles et objets qui vont être vendus par la maison de vente aux enchères britannique John Pye Auctions, d'ici la fin du mois de novembre. Le but ? Permettre de rembourser les créanciers de Made.com.