Avant-après : une vraie chambre à coucher dans ce 33 m²

Avec ses airs de logement étudiant et son plan tout cloisonné, cet appartement ne faisait pas rêver. Revu et corrigé par l'équipe des Murs ont des Oreilles, il fait aujourd'hui le bonheur du jeune homme qui s'y est installé.

Idéalement situé au sixième et dernier étage d'une résidence 80's de Noisy-le-Grand, ce 33 m² ne plaisait plus à l'actuel propriétaire, qui l'avait hérité de son grand-père. Pourtant, sa vue dégagée sur la végétation environnante était gage d'une belle luminosité. S'il n'était pas en mauvais état, la disposition alambiquée des espaces et la décoration aussi ordinaire que datée donnaient envie de le réinventer. Appelée à la rescousse pour mener d'une main de maître cette rénovation totale, l'équipe de l'agence Les Murs ont des Oreilles - Valérie Laporte Volatier, fondatrice et décoratrice, Charlotte Soissons Lenormand, architecte DPLG et Brice Bourdon, architecte et décorateur - n'a pas chômé. 

Première étape du chantier : décloisonner les espaces pour mieux les réagencer. La suppression de l'ancienne entrée, inutilisée, a permis de gagner de l'espace côté pièce à vivre. L'ancienne cuisine a laissé place à une vraie chambre avec verrière et s'est invitée le long du mur dans le séjour. Aussi, bon nombre de rangements intégrés sur-mesure en médium peint ont été agencés au quatre coins de l'appartement et mis en valeur grâce à des jolis accessoires de porte, dégotés sur le site Boutons et Poignées. S'il leur a laissé carte blanche niveau déco, le propriétaire des lieux a tout de même tenu à choisir le papier peint qui anime aujourd'hui le mur du salon. Déniché par ses soins, le Palme Rasch de Leroy Merlin a servi de base pour composer la palette de bleus qui harmonise et sublime les lieux.