Avant-après : graphique chic, ce pied-à-terre parisien envoie du bois !

Inhabités depuis quelques années, ces 42 m² n'étaient ni beaux, ni fonctionnels mais avaient un sacré potentiel. Afin d'en faire un petit bijou sur-mesure, les deux frères propriétaires des lieux ont contacté l'architecte HMONP, Pauline Borgia de L'Atelier Steve. Voyez à quel point ils ont bien fait.

C'est au cœur du XVIIIe arrondissement de Paris que l'on vous emmène aujourd'hui. Situé au 4ème étage d'un immeuble parisien exposé Sud-Est, ce 42 m² vétuste avait besoin d'être remanié. Les propriétaires, deux frères qui vivent à Singapour et Los Angeles, ont confié les clés de l'appartement de leur grand-mère aux mains expertes de Pauline Borgia. Depuis qu'elle a fondé son agence d'architecture en 2015, L'Atelier Steve - clin d’œil à Steve McQueen dont elle est fan - l'architecte HMONP signe des projets tous plus réussis les uns que les autres. Pour redonner vie à celui-ci, elle a eu fort à faire. 

Des volumes simples à fort potentiel... 

Quand elle découvre les lieux pour la première fois, Pauline Borgia se trouve face à un bien dans son jus, juste doté de quelques aménagements sur-mesure démodés. Les espaces sont (trop) cloisonnés, une mini cuisine et une salle d'eau aveugle font la paire tandis que le parquet à fines lames est sombre à souhait. Pour apprendre à connaître ses clients, sonder leurs attentes pour y répondre au mieux et y voir plus clair, un rendez-vous exploratoire est organisé. Résultat ? Les deux frères veulent un espace qui en jette, une belle rénovation où la cohérence entre les espaces est reine pour qu'ils deviennent tantôt leur pied-à-terre, tantôt un bien destiné à la location de courte durée. Pour ce faire, ils laissent carte blanche à Pauline qui dessine alors un petit objet sur-mesure, un lieu de vie qui leur ressemble vraiment. 

... magnifiés par une rénovation qui ne laisse pas de place à l'à-peu-près

Dans une démarche toujours plus responsable, l'architecte HMONP n'est pas repartie de zéro et a récupéré tout ce qui pouvait l'être : bâtis de portes, fenêtres, bout de cloison et parquet, qui a été vitrifié mat pour gagner en clarté. Dans une petite surface comme celle-ci, il n'y a pas beaucoup de marge de manœuvre et chaque ligne doit avoir un sens, chaque petite intervention doit faire grand effet. C'est ainsi que la cloison droite entre séjour et chambre est devenue un U. De quoi y intégrer des rangements sur-mesure, découpés dans des panneaux de chêne brut, de part et d'autre. Idem dans la salle de bains qui renferme un coin buanderie archi bien pensé. De manière à allonger la perspective et à accentuer la hauteur sous plafond, Pauline Borgia a travaillé des lignes verticales, faites de menuiseries toute hauteur, sans poignée. Côté déco, le mobilier et quelques accessoires appartenaient déjà aux propriétaires. Quant au reste, tout vient du concept-store Blou, situé au 99 de la rue Legendre dans le XVIIe arrondissement de Paris. 

  • Durée des travaux : 6 semaines 
  • Budget : 56 000 euros, soit 1 300 euros du m²
  • Site de l'agence de Pauline Borgia : www.ateliersteve.com

Avant-après : graphique chic, ce pied-à-terre parisien envoie du bois !
Avant-après : graphique chic, ce pied-à-terre parisien envoie du bois !

C'est au cœur du XVIIIe arrondissement de Paris que l'on vous emmène aujourd'hui. Situé au 4ème étage d'un immeuble parisien exposé Sud-Est, ce 42 m² vétuste avait besoin d'être remanié. Les propriétaires, deux frères qui vivent à...