Avant-après : ce chai de 1900 voit les choses en grand !

Amoureux des belles pierres et fans de bien atypique ? Vous allez être servis. Inhabité depuis quelques années, ce chai bordelais avait besoin d'un grand coup de frais... si ce n'est d'un coup de baguette magique. Voyez plutôt comment le musée des horreurs s'est transformé en maison du bonheur.

Cap au Sud. C'est à l'entrée de Bordeaux que la chasseuse d'appart' Lara Bel a déniché ce petit bijou. Ingénieur de formation, cette maman de quatre enfants a rejoint l'agence Homelike Home en 2005 après avoir découvert le métier de chasseur immobilier aux Etats-Unis. Motivée par diverses raisons et alors qu'elle et sa famille habitent encore en banlieue parisienne, Lara Bel a des envies d'ailleurs et décide de se mettre en quête de leur future maison du bonheur. De cette recherche, qu'elle garde un temps pour elle, va naître un véritable coup de cœur pour ce chai et ses volumes assez inouïs : 300 m² de plain-pied en rez-de-chaussée et 150 m² en sous-sol

Plus qu'une rénovation, une réhabilitation complète

Malgré un potentiel certain, le bien, inoccupé depuis une paire d'années, est devenu le repaire des pigeons et, face à l'ampleur des travaux qui les attendait, le couple peinait à s'y projeter. Afin d'y voir plus clair et d'entamer l'aventure l'esprit serein depuis leur domicile Montrougien, il se rapproche d'un cabinet d'architectes parisien habitué des chantiers en région : Evangelos Vasileiou associés. En bonne intelligence, Aurélie Cristofari et Evangelos Vasileiou ont réalisé la conception avec Lara et son mari, et, sur place, le suivi de chantier a été confié à Davy Devergnies, un maître d'oeuvre bordelais

Une année de chantier menée de main de maître  

Avant travaux, les lieux étaient dans un sale état, pour ne pas dire à l'abandon. Isolation quasi inexistante, chauffage peu adapté aux volumes du bien, piscine couverte très abîmée au sous-sol et affreux gazon synthétique au jardin... Bref, il y avait fort à faire ! Pour s'y sentir bien, la petite famille avait besoin de cinq chambres, d'un ou deux bureau(x) pour travailler depuis la maison et d'une chambre pour une jeune fille au pair. Ambitieux, ce cahier des charges a été rempli haut la main par les pro en charge de ce beau projet et dépasse même les espérances des propriétaires.

Un résultat à la hauteur 

Aujourd'hui, le chai compte sept chambres, dont une sous les toits, aménagées dans les deux ailes mais aussi trois salles de bain et quatre WC, soit 18 couchages en tout, de quoi recevoir famille et amis sans souci. Explorons sans plus tarder cette rénovation de fond en comble et passons en revue son élégante décoration au style intemporel, pensée par la maîtresse des lieux !