Le truc à chiner : un tableau ardoise noir d'écolier

À l'aube de la rentrée des classes des tout-petits, ajoutons à la liste de courses un tableau noir d'écolier. Mais à choisir vintage et à détourner, pour une déco rétro des plus stylées. Focus sur le traditionnel tableau ardoise noir, notre truc à chiner du mois.

Le truc à chiner : un tableau ardoise noir d'écolier
© We heart it/Pinterest

La p'tite histoire du tableau d'écolier. Avant l'ordinateur, le rétroprojecteur et le "tableau Velleda", il y avait le tableau noir mural ou sur pied, à craie. Évocateur de nombreux souvenirs d'enfance, ce tableau aurait vu le jour au début du 19e siècle, sous l'impulsion de James Pillans, professeur en Écosse. Il s'est félicité de cette idée nouvelle, permettant de captiver ses étudiants et d'assurer leur attention en classe. À l'époque le tableau était fait à partir d'une grande plaque d'ardoise grise, avant d'être constitué, au 20e siècle, d'une planche de bois recouverte d'une peinture noire (parfois verte foncée), où il est possible d'écrire à la craie. Si la technologie a permis des évolutions, de nombreuses salles de classe continuent d'être équipées de tableaux noirs de la sorte... et les écoliers d'avoir les mains pleines de traces de craie. 

Combien ça coûte ? Dès 20 euros, il est possible de trouver des tableaux ou grandes ardoises noires neufs sur les sites d'e-commerce. Au même prix, vous pourrez chiner en brocante différents types de tableaux : mural, sur pied ou avec un boulier, à chacun son modèle.  

Qu'est-ce que j'en fais ? Idéal dans la chambre d'enfant, tant pour les devoirs que les loisirs, le tableau noir peut aussi dépasser cette fonction première. Il sera particulièrement apprécié dans un bureau pour y prendre des notes et écrire ses idées. Dans la cuisine, on le détourne en pense-bête géant où se notent liste de courses, rendez-vous importants et petits mots. Autre solution : la peinture noire ardoise à effet tableau qui transforme n'importe quelle surface en tableau.