Comment purger un radiateur ?

Votre radiateur chauffe mal ou reste froid, pire encore, il siffle ? Il a sans doute besoin d'être purgé. Une opération simple à réaliser, qui permet de retrouver un système de chauffage performant mais aussi de faire des économies d'énergie. Mode d'emploi.

Comment purger un radiateur ?
© Peter Gudella / 123RF

Purger un radiateur consiste à évacuer l'air qui s'est introduit dans le système de chauffage. Une opération d'entretien à réaliser régulièrement pour optimiser les performances de sa chaudière, mais aussi faire des économies des énergies. La chaleur produite par la chaudière est en effet diffusée dans les radiateurs via des tuyaux remplis d'eau. Au fil du temps, des bulles d'air se forment dans les canalisations et empêchent une circulation homogène de l'eau chaude. Résultat ? Vos radiateurs sont moins efficaces et votre chaudière travaille en surrégime pour alimenter le circuit.

Quand purger un radiateur ?

Il est conseillé de purger ses radiateurs au moins une fois par an, soit à l'automne, avant de remettre le chauffage en route, soit à la fin de l'hiver. C'est le moment si :

  • Votre radiateur fait du bruit. Il siffle ou "gargouille" ? C'est souvent le signe que de l'air circule dans les tuyaux, il faut donc l'en faire sortir.
  • Votre radiateur est chaud en bas mais froid au haut. Toucher son radiateur permet de s'assurer d'une répartition homogène de la chaleur. S'il reste froid dans sa partie haute, cela signifie que l'eau circule mal.
  • Votre radiateur chauffe bien, voire plus du tout. Si vous avez l'impression que vos radiateurs sont moins efficaces, ou s'ils restent froids alors que votre chaudière est allumée, purger le circuit de chauffage suffit généralement à régler le problème.
  • Votre radiateur fuit. De l'eau qui goutte du radiateur peut être le signe que les canalisations sont remplies d'air. Il faut donc là aussi le purger.

Purger un radiateur : la marche à suivre

Purger un radiateur est une opération simple. Pour qu'elle soit efficace, il est recommandé de purger tous les radiateurs de son logement. Commencez par celui qui se trouve le plus près de la chaudière, et terminez par le plus éloigné. Munissez-vous d'une clé à molette (ou de la clé de purge du radiateur pour les modèles récents), d'une bassine ou d'un récipient pour recueillir l'eau, et de gants de protection.

  • Eteindre sa chaudière. Le système de chauffage doit, de préférence, être à l'arrêt. Commencez donc par éteindre votre chaudière, ou basculez-la en position été s'il n'y a pas de bouton marche-arrêt. De même, les radiateurs doivent être froids pour éviter tout risque de brûlure.
  • Desserrer la vis de purge. Celle-ci se trouve en général en haut du radiateur, à l'opposé du robinet de régulation de la température. Enfilez les gants et placez un récipient sous le robinet, puis, à l'aide d'une pince, ou de la clé de purge, desserrez la vis sans toutefois la dévisser complètement.
  • Purger le radiateur. Une fois la vis de purge ouverte, l'air va s'échapper du circuit de chauffage. De l'eau va également sortir du robinet. Laissez-la s'écouler quelques secondes sans bulles d'air puis refermer le purgeur, sans forcer pour ne pas abîmer le pas de vis.
  • Rétablir la pression du circuit de chauffage. Purger un ou plusieurs radiateurs peut entraîner une baisse de pression dans le système de chauffage. Pour que celui-ci fonctionne correctement, il faut rajouter de l'eau. Cette opération s'effectue au niveau de la chaudière elle-même : ouvrez le robinet de remplissage, généralement situé derrière ou sur le côté, et surveillez l'aiguille du nanomètre. Celle-ci doit indiquer entre 1 et 1,5 bar.

A noter : certains modèles de radiateurs possèdent désormais des purgeurs automatiques qui éliminent les bulles d'air dès leur apparition. De même, les chaudières récentes sont souvent équipées d'un purgeur. L'opération s'effectue alors directement depuis le tableau, sans toucher aux radiateurs.

Chauffage collectif : mise en garde

Si vous vivez en appartement et que votre chauffage est collectif, seul un spécialiste peut intervenir sur la chaudière et les colonnes. Si vous rencontrez des problèmes, avertissez votre gardien ou le syndic de copropriété, c'est lui qui se chargera de faire intervenir la société avec laquelle a été signé le contrat de maintenance de l'immeuble.