La lampe Pipistrello : objet culte

La lampe Pipistrello, éditée par la maison Martinelli Luce, est un objet culte du design italien. Imaginée et dessinée en 1965 par Gae Aulenti, elle fascine toujours autant. Elle reste, aujourd'hui encore, un incontournable dans les projets de décoration intérieure. Elle s'intègre aisément dans différents styles et capte toujours autant les regards.

Conception et succès

La lampe Pipistrello est née en 1965 de l'esprit créatif de Gae Aulenti (1927-2012). Elle doit son nom à son diffuseur qui semble déployer ses ailes telle une chauve-souris (pipistrello en italien).

Elle est éditée exclusivement par la maison Martinelli Luce. Gae Aulenti était une architecte et architecte d'intérieur de renommée internationale. Elle a travaillé à l'aménagement de plusieurs musées, notamment le musée d'Orsay à Paris.

La lampe doit son succès à sa forme qui évoque les volutes végétales de l'Art Nouveau et ses lignes épurées qui annoncent le design des années 1970. Son style est intemporel. C'est probablement ce qui lui fait traverser les années avec toujours autant de fascination et d'intérêt. Elle a d'ailleurs trouvé place au musée MoMA à NewYork en tant qu'objet culte du design. Elle trouve également facilement place dans nos intérieurs.

Objet culte

C'est un objet culte par son esthétisme, ses courbes, ses formes, son design inimitable. Elle est unique et se reconnait entre mille autres lampes. Elle fascine depuis toujours, elle accroche le regard, elle envoûte...on la veut chez soi, dans son salon, dans son bureau !


Son diffuseur en plastique thermoformé blanc se déploie telles les ailes d'une pipistrelle. Son pied en acier laqué ou aluminium satiné selon les modèles, est télescopique, ce qui permet de régler sa hauteur de 66 à 86 cm. Ces techniques étaient peu courantes pour les années 1960.

C'est une lampe qui impose sa présence, du fait de sa taille et du fait de son style. On peut la poser sur un meuble ou à même le sol. Elle attire les regards et ne passe jamais inaperçue.

Evolution

Sa petite sœur, la Minipipistrello, a été dévoilée au public lors du salon Maison&Objet de janvier 2013. Elle a été éditée en hommage à sa créatrice, Gae Aulenti, disparue l'année précédente. Cette version, plus petite, est pourtant une copie identique de sa grande sœur. Elle prend place plus facilement sur une table de chevet ou des petits espaces tels un couloir ou une entrée.

En janvier 2014, toujours au salon Maison&Objet, la maison Martinelli Luce dévoile un tout nouveau coloris : cuivre. Cette nouvelle version s'accompagne d'un éclairage LED blanc chaud.

Prix : pour s’ offrir ce petit bijou du design, il faut compter environ 2 000 euros pour la Pipistrello, et 600 euros pour la Minipipistrello.

©Crédit Photos, Martinelli Luce (http://www.martinelliluce.it)